Les autorités égyptiennes ont renouvelé leur confiance aux grands groupes de BTP français, Vinci Construction Grands Projets et Bouygues Travaux Publics, afin de poursuivre l'extension du métro cairote. Le groupement français, associé à des acteurs locaux, a remporté le contrat de la phase 3 de la ligne 3, d'un montant de plus d'un milliard d'euros. Détails.

Il y a un an, des entreprises françaises décrochaient déjà un important contrat de 440 M€ pour la phase 4A de la ligne 3 du métro du Caire. Aujourd'hui, ces mêmes acteurs ont signé un accord encore plus important, d'un montant total de 1,1 milliard d'euros, qui porte sur la phase 3 de cette même ligne. La signature officielle a eu lieu ce dimanche 17 avril, en présence de François Hollande et d'Abdel Fattah Al-Sissi, les présidents des deux pays.

 

Le groupement piloté par Vinci Construction Grands Projets comprend Bouygues Travaux Publics et des partenaires égyptiens, Orascom Construction et Arabco Contractors. Ces partenaires disposent de 67 mois pour réaliser le génie civil d'une portion de 17,7 km de lignes nouvelles comportant 15 stations (dont huit souterraines, cinq aériennes et deux au niveau du sol). Le communiqué conjoint des deux grands groupes français précise : "Les travaux nécessiteront une nouvelle traversée sous le Nil". Ils débuteront dans les quartiers résidentiels et administratifs de la capitale égyptienne, dont l'île de Zamalek, et s'achèveront dans les secteurs populaires très denses du Nord et du Sud de la métropole, la plus importante d'Afrique du Nord. Une fois achevée, la ligne 3 transportera 5 millions de passagers par jour. Orientée est-ouest, elle doit être construite en quatre phases, dont la première a été achevée en février 2012.

 

De l'emploi en Egypte et en France

 

Il est estimé que le chantier génèrera environ 5.000 emplois et "offrira également de nombreuses opportunités pour les PME françaises". Vinci et Bouygues rappellent que, sur la phase précédente des travaux, livrée en mai 2014, ils avaient fait appel à 600 entreprises françaises en tant que fournisseurs et sous-traitants. Les deux partenaires sont actuellement encore mobilisés sur la phase 4A de la ligne 3, dont le contrat a été signé en février 2015 et dont la livraison est prévue pour la fin de 2018.

 

Cela fait 35 ans que la National Authority for Tunnels renouvelle sa confiance au groupement franco-égyptien pour se doter d'un réseau métropolitain à la hauteur de ses immenses besoins. La collaboration dans ce secteur des transports ferroviaires urbains remonte en effet à 1981.

actionclactionfp