RECOURS. Le président de la Capeb a pris la plume pour demander à l'Anah de traiter rapidement les dysfonctionnements de MaPrimeRénov' constatés sur le terrain par les artisans.


Faire du traitement des dysfonctionnements de MaPrimeRénov' la "priorité" des prochaines semaines : c'est la demande formulée par la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) dans une lettre envoyée à Thierry Repentin, président de l'Agence nationale de l'habitat (Anah), organisme en charge de la gestion de ce dispositif d'aide financière à la rénovation énergétique. "Nous déplorons aujourd'hui une nette dégradation dans le traitement des demandes", peut-on lire dans ce courrier signé par Jean-Christophe Repon, président de l'organisation professionnelle. Une situation à l'origine de nombreuses difficultés pour certains artisans et ménages précaires, comme l'avaient déjà fait remonter la défenseure de droits et la Capeb de l'Aube.
Il vous reste 62% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp