Capitale du Gondor, la cité fortifiée de Minas Tirith, issue de l'imaginaire de Tolkien, va peut-être jaillir du sol… en Angleterre. Un collectif de fans de l'auteur de la saga du Seigneur des Anneaux vient de lancer une souscription sur Internet afin de collecter les 2,6 milliards d'euros nécessaires à l'édification de cette puissante citadelle enchâssée dans la roche. La légende va-t-elle devenir réalité ?

Le monde imaginaire de J.R.R. Tolkien n'en finit pas de déchaîner les passions : un groupe de fans de l'écrivain souhaite aujourd'hui construire la plus importante ville du royaume du Gondor, la citadelle blanche de Minas Tirith. Cette cité médiévale - largement inspirée du Mont-Saint-Michel français - apparaît largement dans le film "Le Retour du Roi" de Peter Jackson, lorsqu'elle est attaquée par les Orques de Sauron.

 

Minas Tirith plan
Minas Tirith plan © Rama - Wikipedia CC
Imposante, la forteresse se déploie sur sept niveaux concentriques, séparés de hautes murailles de pierre blanche percées d'une seule porte chacune. Le plan en escargot ressemble à s'y méprendre à la tour de Babel du peintre flamand Brueghel, tandis que le chiffre sept, à la puissance mystique, rappelle les sept collines de Rome ou les sept enceintes de la Cité du Soleil de l'utopiste italien Tommaso Campanella. D'après des calculs réalisés par des spécialistes de l'œuvre de Tolkien, la longueur totale des murailles dépasserait les 12 km. A titre de comparaison, la Cité de Carcassonne, dans l'Aude, est réputée pour sa double enceinte de 3 km de circonférence. L'édification de Minas Tirith nécessiterait donc plus de 2 millions de tonnes de pierres… Et les chiffres évoqués par l'écrivain dans son œuvre sont colossaux : le septième et dernier niveau de la ville se situerait à "700 pieds", soit 213 mètres, lui-même couronné par la tour d'Ecthelion qui dépasserait les "50 brasses", soit 91 mètres. L'ensemble architectural atteindrait donc les 304 mètres, la hauteur de la tour Eiffel. Quant au diamètre maximal de la ville, au niveau du premier niveau, il est évalué à un kilomètre environ.

Deux mois pour trouver plus de 2 Mrds €

Le collectif, qui a lancé une souscription sur Internet le 1er août 2015, espère réunir la somme nécessaire, calculée très précisément : 2,63 milliards d'euros, pas moins. Dans le détail, un peu plus de 21 millions seront alloués à l'achat d'un terrain, dans le sud de l'Angleterre, 267 M€ iront au coût de la main d'œuvre, tandis que le gros de la facture (2 Mrds €) sera affecté à l'achat de matériaux de construction. Si la somme devait être réunie, les travaux pourraient démarrer, toujours selon les promoteurs, dès la fin de 2016 pour s'achever en 2023. Les éventuels fonds restant seraient utilisés pour la maintenance et les services publics de l'incroyable citadelle.

 

Afin de promouvoir leur initiative, les porteurs du projet mettent en avant l'atout touristique que représenterait cette imposante cité, tout comme l'environnement idéal qu'elle conférerait pour des habitations autant que pour des espaces commerciaux. Ils projettent déjà de vendre des appartements et des boutiques de tailles diverses et proposent, pour 100.000 £ de devenir citoyen d'honneur, avec un siège assuré au conseil municipal et l'autorisation de se déplacer dans l'enceinte en… carrosse. Si le plan de la ville est déjà connu, puisque décrit dans le cycle de l'Anneau, des questions restent posées au niveau des solutions techniques à employer, notamment au niveau de l'électricité ou de l'évacuation des eaux. Rien en tout cas qui n'effraie les 2.100 donateurs qui ont déjà promis plus de 115.000 € pour que le projet aboutisse. Attention toutefois, il ne reste qu'une quarantaine de jours pour trouver les 2,63 milliards d'euros manquants… Sauron devra donc encore patienter en Mordor avant de pouvoir assiéger Minas Tirith.

 

actionclactionfp