DIAPORAMA. Le parc du restaurant Fond Rose s'est enrichi d'une nouvelle fleur un peu particulière : une SmartFlower photovoltaïque qui produit une électricité autoconsommée par l'établissement. Ce dernier s'est engagé dans une démarche de développement durable que nous dévoile Vincent Gullon, le responsable des opérations pour les restaurants & brasseries de Lyon - Bocuse.

Le nom était prédestiné : le restaurant Fond Rose, qui appartient à la galaxie Bocuse, possède une nouvelle fleur dans son jardin paysager. Planté au pied d'une terrasse ensoleillée, s'épanouit désormais un tournesol photovoltaïque qui produit une électricité renouvelable entièrement consommée sur place. "Nous avons lancé des actions de développement durable", explique Vincent Gullon, le responsable des opérations pour les restaurants et brasseries du groupe. Il énumère : "Outre la gestion des ressources, nous agissons sur le recyclage de nos déchets. Les nappes en papier de nos brasseries sont, par exemple, 100 % recyclées, ce qui représente 20 tonnes de papier par an et permet d'économiser 7 tonnes de CO2. De même, le verre de nos bouteilles est recyclé grâce à des broyeuses. En 2014, ce sont 191.200 bouteilles qui ont été récupérées et 64.100 consignées. Les cartons et polystyrènes d'emballage des produits qui nous sont livrés sont également récupérés par les fournisseurs, tandis que les huiles de friture usagées sont collectées et transformées par des entreprises spécialistes".

 

Du côté de l'efficience énergétique et de l'empreinte carbone, le responsable indique une autre initiative : "Nous avons un parc de quatre Smart électriques pour les cadres du groupe, afin de réduire les émissions de CO2 lors des déplacements entre les sites". L'étape suivante a été celle de la production de courant grâce à des panneaux photovoltaïques. Plutôt que de choisir une installation classique en toiture, le restaurant opte pour une solution plus spectaculaire : "Notre site était idéal pour une smartflower avec un très beau parc, bien orienté". La fleur solaire, qui déploie ses pétales le matin et suit le soleil dans sa course céleste quotidienne, apporte donc une connotation design au générateur photovoltaïque, tout en améliorant grandement l'efficacité : grâce à ce "tracking" sur deux axes, elle serait supérieure de 40 % à des capteurs inclinés fixes. La production des 18 m² de cellules, d'une puissance de 2,3 kWc est ainsi équivalente à celle d'un système de 3 kWc standard, l'aspect visuel en plus.

 

Découvrez la suite de l'article en images, dans les pages suivantes.

actionclactionfp