L'enseigne du groupe Point.P a entrepris l'extension et la réhabilitation de son point de vente situé à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Résultat : un bâtiment certifié HQE, dépassant les exigences du BBC, qui servira de « chantier-école » pour l'ensemble du réseau du groupe. Visite.

Les artisans et bricoleurs lourds qui fréquentent la Plateforme du Bâtiment d'Aubervilliers (93) peuvent désormais profiter d'un point de vente « vert ». Inauguré par le Pdg du groupe Saint-Gobain, Pierre-André de Chalendar, Claude Bartolone, Député de Seine-Saint-Denis et Président du Conseil Général, Patrice Richard, Président du Directoire du Groupe Point.P, et Olivier Grisez, Directeur Général de la Plateforme du Bâtiment, le nouveau site est le premier du groupe Point.P à être certifié HQE en phase conception, et dépassant le standard BBC Effinergie.

 

Ouvert en 1999, la Plateforme du Bâtiment (PdB) d'Aubervilliers est actuellement le premier point de vente de l'enseigne en termes de fréquentation et de chiffres d'affaires. D'où également la volonté du groupe Point.P d'en faire un « chantier-école » dans le domaine de l'insertion d'un magasin en milieu urbain, et un véritable standard ouvrant la voie à d'autres réalisations. Ainsi, pour répondre à la croissance du flux sur le site d'Aubervilliers, l'enseigne a souhaité rénover et agrandir cet espace dédié aux artisans. PdB a donc racheté, en 2006, une parcelle mitoyenne de 7.000 m2, enclavée entre le canal Saint-Denis et le terrain de la Plateforme du Bâtiment existante. Ce terrain acquis se situant sur une zone qualifiée d'OIN (opération d'intérêt national), l'enseigne se devait d'obéir à des restrictions strictes en matière d'urbanisme, conformément à la loi SRU. Les réflexions menées ont donc tout naturellement conduit à édifier un bâtiment s'inscrivant dans une démarche de Haute qualité environnementale.

 

Equipements et matériaux durables
Le projet a été confié au cabinet d'architectes NB Brail, qui a immédiatement conçu un cahier des charges reposant sur deux principes fondamentaux : la performance thermique et le confort ; l'insertion durable dans le paysage urbain.

 

Pour rendre le bâtiment existant et son extension éligible à la norme HQE et BBC, le bâti a fait l'objet d'une attention particulière, avec notamment un renforcement de l'isolation tant des murs (bardage acier avec isolation 2 couches 90 mm), que de la toiture (isolée par 210 mm de laine de verre) ou du sol (isolation périphérique de la dalle béton du plancher sur terre plein et isolation par flocage de la dallé béton du plancher intérieur). Au final, la consommation énergétique prévue s'élève à 78 kWh/m2/an pour la surface de vente et de 25 kWh/m2/an pour la partie bureaux, soit une consommation 11 fois moins importante qu'avec l'ancien bâtiment. Pour atteindre ces objectifs, ont également été ajoutés une VMC double flux, une pompe à chaleur air/eau ainsi qu'un système de filtration intégré pour garantir une bonne qualité de l'air et un confort optimum aux collaborateurs et aux clients. L'éclairage a aussi été soigné, mariant confort et économie d'énergie, tandis qu'a été privilégié l'éclairage naturel grâce aux nombreuses surfaces vitrées tant en façade qu'en toiture. De même, le confort acoustique n'a pas été négligé, et un choix de matériaux à très faible propagation phonique s'est opéré.

 

Enfin, pour parfaire un cahier des charges « vert », des produits respectueux de l'environnement ont été utilisés, notamment pour les sols qui ont été recouverts d'un béton quartzé qui ne nécessite pas de maintenance, pas de remplacement, pas d'usure et peu de lavage. La pollution générée par l'entretien et le nettoyage des façades a été résolue grâce aux bardages métalliques, dont les lamelles inclinées évitent à la pluie de frapper la vitre, aux brise-soleil en bois, et aux vitrages autonettoyants qui réduisent le nombre de lavages.

 

Garantir la biodiversité
Mais la grande innovation qui caractérise ce site se trouve à l'extérieur. En effet, soucieux de s'intégrer de manière durable dans le paysage urbain, PdB a voulu faire de son site d'Aubervilliers un site « zéro rejet ». Ainsi, 100% des eaux sont épurées grâce au système de phyto-restauration mis en place par l'entreprise Phytorestore. Le procédé de « jardins filtrants » est une technique naturelle de rétention et de pré-traitement des eaux, qui consiste à créer des marécages et autres systèmes naturels d'épuration et de filtration par des plantes aquatiques. L'eau récupérée vient ensuite alimenter les sanitaires en eau potable. En outre, 5.000 m2 d'espaces verts ont été créés dans un souci de ne pas entraver la biodiversité locale, et 170 arbres grandes tiges ont été plantés.

 

L'insertion dans le paysage se traduit également par le choix du site que PdB a voulu accessible par la Seine afin de développer une importante logistique de transport fluvial. Ainsi, en 2012, deux péniches au logo de la Plateforme du Bâtiment, ainsi que des barges, assureront le transport des matériaux entre le port autonome de Paris et le site d'Aubervilliers. De même, dans un souci de gestion des déchets, des bennes seront creusées dans les quais. Ce projet de déchetterie industrielle, en partenariat avec Veolia, permettra l'évacuation des déchets de façon respectueuse pour l'environnement, de les envoyer dans les filières ad hoc et de désengorger les surfaces de stockage.

actionclactionfp

Façade

plateforme du bâtiment
plateforme du bâtiment © Bruno FERT (92)
Ouvert en 1999, la Plateforme du Bâtiment (PdB) d'Aubervilliers est actuellement le premier point de vente de l'enseigne en termes de fréquentation et de chiffres d'affaires.

Parkings

plateforme du bâtiment
plateforme du bâtiment © Bruno FERT (92)
Pour répondre à la croissance du flux sur le site, l'enseigne a souhaité rénover et agrandir cet espace dédié aux artisans.

Jardins flitrants

plateforme du bâtiment
plateforme du bâtiment © Bruno FERT (92)
La grande innovation qui caractérise ce site se trouve à l'extérieur. En effet, soucieux de s'intégrer de manière durable dans le paysage urbain, PdB a voulu faire de son site d'Aubervilliers un site « zéro rejet », en y intégrant un procédé de « jardins filtrants ». Il s'agit d'une technique naturelle de rétention et de pré-traitement des eaux, qui consiste à créer des marécages et autres systèmes naturels d'épuration et de filtration par des plantes aquatiques.

Marécages

plateforme du bâtiment
plateforme du bâtiment © Bruno FERT (92)

Brise-soleil en bois

plateforme du bâtiment
plateforme du bâtiment © Bruno FERT (92)
Pour profiter de l'éclairage naturel et d'un confort d'intérieur, des brise-soleil en bois agrémentent les vitrages. Inclinés à plus de 5%, leur auto-nettoyage est ainsi facilité.

Bardage métallique

plateforme du bâtiment
plateforme du bâtiment © Bruno FERT (92)
Des bardages métalliques habillent également les fenêtres. Leurs lamelles inclinées permettent à la pluie de ne pas frapper la vitre, ce qui réduit la fréquence d'entretien au final.

Espaces vitrés

plateforme du bâtiment
plateforme du bâtiment © Bruno FERT (92)
Le vitrage, une des spécialités de Saint-Gobain, maison mère de la Plateforme du Bâtiment, occupe une large place dans ce nouveau site.

Entrée

plateforme du bâtiment
plateforme du bâtiment © Bruno FERT (92)
Compte tenu de l'importance du flux entrant et sortant, des sas sont intégrés à l'entrée et complétés par des rideaux d'air chaud. Les amplitudes thermiques à l'intérieur du bâtiment (notamment pour les travailleurs en poste fixe aux caisses) sont limitées, tout comme la déperdition de chaleur lors des entrées et sorties des clients.

Accueil

plateforme du bâtiment
plateforme du bâtiment © Bruno FERT (92)

Espace caisses

plateforme du bâtiment
plateforme du bâtiment © Bruno FERT (92)

Cafétéria

plateforme du bâtiment
plateforme du bâtiment © Bruno FERT (92)

Rayon

plateforme du bâtiment
plateforme du bâtiment © Bruno FERT (92)

VMC double flux

plateforme du bâtiment
plateforme du bâtiment © Bruno FERT (92)
Une ventilation est réalisée à l'aide d'une VMC double flux, qui garantit une température et un brassage de l'air idéaux.