ETUDE. Afin de suivre l'impact de l'épidémie de covid19 sur l'activité du secteur, la FNTP a de nouveau interrogé ses adhérents entre le 28 avril et le 4 mai. En pleine crise sanitaire, leur niveau d'activité est bien à la peine. Des points positifs sont tout de même à relever.

Catastrophique. C'est l'adjectif qui qualifie le niveau d'activité dans les travaux publics au mois d'avril. En pleine crise sanitaire, le chiffre d'affaires des entreprises du secteur s'est effondré, pour ne représenter en moyenne que 17% du CA réalisé un an plus tôt. C'est ce qu'il ressort de la troisième vague de l'étude de la FNTP, qui interroge régulièrement ses adhérents depuis fin mars pour suivre l'impact de l'épidémie de covid19 sur le secteur, mesurer l'évolution de la reprise, et identifier les principaux freins rencontrés. ...
Il vous reste 76% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp