IMMOBILIER. La décote est importante entre un appartement très mal classé et un appartement à l'efficacité énergétique reconnue. La différence s'explique par la future interdiction de louer des passoires énergétiques.


L'interdiction de louer des biens immobiliers classés G en 2025 et F en 2028 approche. A cela s'ajoute l'obligation de réaliser un audit énergétique pour les logements énergivores à vendre en monopropriété dès le 1er septembre 2022. Imposée par l'adoption de la loi Climat et résilience en 2021, cette législation incite depuis quelques mois un grand nombre de propriétaires à vendre leurs biens immobiliers. Le site d'annonces immobilières Bien'ici a indiqué, début 2022, que la part des logements proposés à la vente notés F ou G avait doublé par rapport à l'année précédente. Certains propriétaires préféreraient ainsi céder leur bien plutôt que de le rénover. Or, une étude vient, début mai 2022, chiffrer l'écart existant entre un logement bien classé en DPE et un autre l'étant moins.
Il vous reste 61% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp