CLASSEMENT MONDIAL. Comme les automobiles ou les produits de consommation, les enceintes sportives ont leur concours pour déterminer le stade de l'année. En 2017, l'U Arena est le seul représentant français dans la liste qui compte 27 candidats répartis sur quatre continents.

Le grand public est appelé à voter pour le Stadium of the Year 2017 sur le site stadiumdb.com. En jeu, le titre d'enceinte sportive de l'année au niveau mondial, tous sports confondus. Car il ne s'agit pas que de stades de football, mais également de stades susceptible d'accueillir du football américain ou de rugby. Et c'est le cas du seul représentant français de la sélection de 27 stades mondiaux : l'U Arena de Nanterre, inauguré au mois d'octobre dernier.

 

L'arène aux multiples capacités, imaginée par l'Atelier Christian de Portzamparc, côtoie ainsi des stades plus modestes comme le Stadio Benito Stirpe de Frosinone (Italie), charmante bourgade italienne située à 70 km au sud de Rome, ou le stade d'Oyem (Gabon), construit pour moins de 56 M€ par l'entreprise chinoise Shanghai Construction Group. Concernant les budgets justement, en scrutant les fiches des différentes infrastructures en compétition, on s'aperçoit de la démesure de certains projets, comme le Mercedes-Benz Stadium d'Atlanta, d'une capacité de 71.000 places et d'un coût pharaonique de presque 1,3 Mrd €, soit plus de 18.300 € par siège ! Les enceintes russes qui accueilleront la Coupe du monde cet été, ne sont pas en reste : le Luzhniki Stadion de Moscou présente la jauge la plus importante de tous (80.800 places) pour un budget légèrement supérieur à celui de l'U Arena (384 M€ contre 356 M€) tandis que le Stadion du Zenit Saint-Pétersbourg affiche un budget conséquent de 681,5 M€.

 

On remarque également que le cabinet turc Bahadir Kul Architects est le seul à être représenté trois fois dans la sélection finale avec ses stades de Gaziantep, Samsun et Malatya en Turquie. L'équipe de Populous, spécialisée dans les enceintes sportives parvient, elle, à placer deux stades américains dans cette liste (Orlando City Stadium et Colorado State Stadium). L'Amérique latine est, elle aussi, particulièrement présente, avec des stades achevés dans nombre de pays : Equateur, Paraguay, Argentine et Mexique. Enfin, l'Afrique n'est pas oubliée avec deux stades gabonais et un stade à Lilongwe, la capitale du Malawi. Les votes Internet seront clos le 4 mars 2018.

actionclactionfp