STRATÉGIE. Dans un contexte de transition écologique et de décarbonation des activités, et alors que le gaz n'est plus en odeur de sainteté en Europe, le groupe spécialisé dans les services énergétiques table précisément sur la diversité de ses offres. Outils de performance et de gestion, réseaux de chaleur et de froid renouvelables, autoconsommation solaire : pour l'énergéticien, les solutions sont à déployer à l'échelon local.


Au vu de l'urgence climatique, la bataille de la transition écologique fait rage, et les acteurs avancent leurs pions. Les questions de souveraineté et de sobriété énergétiques se sont d'ailleurs invitées dans le débat public depuis l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe, mettant en lumière la nécessité de diversifier le bouquet énergétique de la France et le besoin d'innover pour répondre aux attentes de marchés-clés : bâtiment tertiaire, villes et collectivités, industrie...

 

 

Du côté d'Engie, on assure avoir établi une feuille de route claire en la matière, avec une variété de solutions "locales" pour décarboner l'activité de ses clients. "Nous avons deux gros challenges pour eux : réduire leur consommation et verdir leurs moyens de production. Notre mission est de les accompagner dans cette transition énergétique avec un déploiement d'offres adaptées à chaque site", précise Cécile Prévieu, directrice générale adjointe du groupe Engie, en charge des activités "Energy Solutions".

 

La branche spécialisée du groupe de services énergétiques considère qu'il faut actionner trois leviers : le conseil en décarbonation et la mise en place de systèmes de performance énergétique ; le développement de réseaux d'énergie (chaleur et froid renouvelables, mobilité durable, éclairage public...) auprès des collectivités ; la production et le stockage d'énergie sur site, à l'image de l'autoconsommation photovoltaïque. D'après Cécile Prévieu, Engie Energy Solutions décarbone "les secteurs représentant environ 60% des émissions de gaz à effet de serre (GES) de la France : le bâtiment 19%, l'industrie 27%, les transports routiers 13%".
Il vous reste 66% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp