GRATTE-CIEL. Elles ne seront ni les plus hautes, ni les plus spacieuses de la Défense. Mais les deux futures tours Sisters de Christian de Portzamparc apportent un air de nouveauté dans le quartier d'affaires, avec leurs silhouettes inégales et reliées par un pont-jardin. Découverte.

Situé entre la Grande Arche et le CNIT de la Défense, deux œuvres majeures de l'architecture contemporaine qui symbolisent le premier quartier d'affaires d'Europe, le projet des tours Sisters se devait de présenter une allure particulière. De grandeurs inégales, comme une aînée et sa cadette, elles s'épaulent tout de même à l'aide d'une symbolique passerelle habitée et végétalisée, située à 80 mètres de hauteur. C'est l'architecte Christian de Portzamparc qui a été choisi en 2015 pour imaginer ces tours non jumelles.

 

La plus grande des deux, située à l'ouest de l'emprise, accueillera des bureaux, tandis que la plus petite, à l'est, hébergera un hôtel 4 étoiles (273 chambres) ainsi qu'une résidence hôtelière (36 chambres). Le promoteur Unibail-Rodamco aurait particulièrement insisté "sur des plateaux de bureaux groupés par deux avec des accueils ouverts sur les vues lointaines et des loggias-jardins plantées". Dans le prolongement de ces loggias sur double-hauteur, un vide avec escalier mettra en communication l'accueil et la mezzanine.

 

Découvrez les particularités du projet en images dans les pages suivantes

actionclactionfp