BUREAUX. Quel avenir les acteurs économiques de La Défense réservent-ils au premier quartier d'affaires d'Europe ? Lors des Etats généraux de la transformation des tours, ils ont appelé à ce que le quartier se transforme. Il y a en effet urgence, alors qu'un million de mètres carrés risqueraient d'être obsolètes dans quelques années.


Le quartier d'affaires parisien La Défense entame sa transformation. Avec ses dizaines de tours de bureaux, la zone réfléchit à rénover ses immeubles pour les adapter aux nouveaux usages et les rendre moins énergivores. "Les tours des premières générations ont la capacité de se transformer pour de nouveaux usages. Par exemple, certains étages peuvent servir à du résidentiel ou de l'hôtellerie. Mais cela nécessite de très importants investissements", avertit Emmanuelle Baboulin, directrice foncière tertiaire de l'opérateur immobilier Icade, lors des États généraux la transformation des tours de La Défense, le 30 novembre 2022. Pour elle, il est essentiel que les acteurs du quartier s'engagent dans la maîtrise de l'empreinte carbone de leurs bureaux. "On ne peut plus penser à la démolition-reconstruction aujourd'hui. La rénovation permet d'économiser des centaines de tonnes de CO2. Nous pouvons prouver que les anciennes tours sont tout autant voire plus vertueuses que les nouvelles." Elle prend pour exemple
Il vous reste 77% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp