Quant aux élus locaux, ils sont tous ravis de voir Saint-Gobain finalement bâtir un nouveau siège dans le quartier. Le maire de Nanterre par exemple, Patrick Jarry, y voit "un signal positif pour La Défense, qui entre dans le cadre d'une stratégie adoptée par l'Epadesa pour les dix ans à venir" qui prévoit de repenser, renouveler, ouvrir et diversifier le quartier. "Il faut rénover, remettre aux normes, démolir si nécessaire, renforcer les liens avec les quartiers alentours et briser l'insularité de La Défense en effaçant les frontières physiques et symboliques", déclare-t-il. Patrick Devedjian, député et président du conseil départemental des Hauts-de-Seine, conclut : "Le territoire se transforme, il est en pleine évolution. La Défense est l'indispensable locomotive de l'économie française et le Brexit est une opportunité à saisir, à condition d'être attractifs". Nul doute que la future tour Saint-Gobain apportera sa pierre à l'édifice dès la fin de 2019.

actioncl