De 40 m2, cette maison de ville est passée à 150 m2, grâce à une reconstruction quasi-totale et une optimisation de l'espace disponible sur le terrain. A l'intérieur, les beaux volumes sont mis en avant par un fil conducteur noir et une déco graphique.

De cette maison de ville située en banlieue parisienne, il ne reste pas grand-chose. Hormis la façade côté rue, absolument tout a été déposé et reconstruit - un chantier massif et périlleux, orchestré par l'architecte Camille Hermand. Lorsqu'ils achètent cette maisonnette de 40 m2, le couple de propriétaires table sur un investissement malin : "le terrain était intéressant, et le PLU permettait de construire beaucoup plus sur la surface disponible", explique l'architecte à Maison à part.

 

Le cahier des charges laisse une belle marge de manœuvre à l'architecte : le couple rêve de beaux volumes, et d'une décoration très graphique. Toutefois, un obstacle complique la tâche de Camille Hermand : un terrain en pente, avec un jardin en amont du niveau de la rue, ce qui est plutôt inhabituel, l'arrière de la maison étant habituellement en contrebas.

 

Au final, la nouvelle maison offre une surface habitable de 150 m2, ce qui correspond à plus de trois fois sa surface d'origine ! Une optimisation phénoménale que nous vous proposons de découvrir en images.

actionclactionfp