CONDITIONS DE TRAVAIL. Le protocole sanitaire en vigueur depuis le deuxième confinement sera allégé à compter du 7 janvier 2021, ce qui permettra aux salariés, sur la base du volontariat et en accord avec leur employeur, de revenir un jour par semaine sur leur lieu de travail. Le Gouvernement insiste en effet sur les risques d'isolement induits par un télétravail 5 jours sur 5.

Petite évolution dans le protocole sanitaire en vigueur dans les entreprises : à compter de ce jeudi 7 janvier 2021, les salariés qui le souhaiteront auront la possibilité, avec l'accord de leur employeur, de revenir sur leur lieu de travail un jour par semaine s'ils "en éprouvent le besoin", selon une dépêche AFP reprise par plusieurs médias. L'information émane de syndicats ayant assisté à la visiconférence organisée ce 4 janvier avec la ministre du Travail Élisabeth Borne, qui a pour sa part alerté sur les risques psychologiques induits par un télétravail total : "Nos études montrent que plus de 6 salariés su 10 en télétravail à 100% depuis novembre souhaitent revenir dans l'entreprise au moins une journée par semaine", avait-elle souligné dans les colonnes du Journal du dimanche, assurant que "plus de la moitié disent souffrir d'isolement".

 

En effet, depuis le reconfinement de la fin octobre 2020, le protocole sanitaire appliqué dans les entreprises définit le télétravail comme la règle, indiquant qu'il doit être "porté à 100% pour les salariés qui peuvent effectuer l'ensemble de leurs tâches à distance". Avec la modification qui doit intervenir cette semaine, ce taux serait donc porté à 80%. Mais à l'occasion de cette réunion, Élisabeth Borne aurait également sous-entendu que les entreprises ne pourraient pas établir elles-mêmes le nombre minimal de jours de travail sur site à partir du 20 janvier prochain, à cause de la situation sanitaire qui reste toujours préoccupante aux yeux des autorités.

 

Moins de télétravailleurs lors du deuxième confinement

 

Néanmoins, certains partenaires sociaux affirment tout de même que le travail en présentiel est largement majoritaire à l'heure actuelle : d'après des chiffres du ministère du Travail, 25% des salariés étaient en télétravail a minima un jour par semaine durant le mois de novembre, dont 44% l'étaient 5 jours sur 5. Et si le nombre de salariés travaillant sur site a diminué vers la fin novembre, la proportion demeurait à 59%, soit presque deux fois plus que lors du confinement du printemps 2020.

actionclactionfp