ÉCONOMIE CIRCULAIRE. Sur le Mipim, Suez a présenté un outil numérique de modélisation pour les chantiers de déconstruction des bâtiments. BatiRIM permettra de quantifier, qualifier et cartographier les flux de matériaux afin de favoriser le réemploi ou le recyclage. Explications.

La question de la fin de vie des bâtiments et du recyclage des matériaux issus de leur déconstruction va prendre de plus en plus d'importance au fil du temps. Le sujet semblait encore prématuré voilà quelques temps mais de plus en plus d'acteurs s'y intéressent, dont le groupe Suez, qui se présente comme "le leader mondial dans la gestion intelligente et durable des ressources". L'entreprise a développé en partenariat avec Resolving une solution de déconstruction sélective des grands bâtiments nommée BatiRIM. Un nom calqué sur l'acronyme BIM, qui signifie "Ressource Information Modeling".

 

Améliorer le recyclage et la sécurité

 

L'outil digital identifie et quantifie les matériaux et produits issus des chantiers de rénovation ou de déconstruction, ce qui permet, avant même le lancement des travaux, d'évaluer leur potentiel de réutilisation ou leur besoin de recyclage. Les plans des édifices sont intégrés dans une interface, en 2D ou 3D, puis utilisés au moyen d'une tablette tactile. Suez note : "Les éléments audités sont restitués et sécurisés dans une base de données interactive qui peut être partagée avec toutes les parties prenantes du chantier". Grâce à cette démarche il sera possible de favoriser l'économie circulaire en boucle courte. Le groupe annonce que "les pilotes menés actuellement avec des maîtres d'ouvrage publics et privés démontrent que l'utilisation de cette solution permet d'envisager des déconstructions sélectives avec des objectifs de maîtrise des coûts et des délais". L'entreprise ajoute que l'adoption de cet outil numérique renforcera la sécurité des chantiers de réhabilitation ou déconstruction au moyen de la cartographie précise et l'identification de tous les flux.

 

Le groupe Suez entend accompagner les professionnels du BTP pour qu'ils atteignent les exigences en matière de performances environnementales. Il est prévu que, dès 2020, les déchets de chantiers soient valorisés à hauteur de 70 % au moyen de la réutilisation de matériaux ou du recyclage, afin d'éviter les mises en décharge.

actionclactionfp