RÉSULTATS. Le groupe Spie a publié son bilan pour le premier semestre 2020. Impacté par la crise, les chiffres sont en baisse, mais l'entreprise estime que l'activité pourrait être proche de celle de l'an passé pour la deuxième partie de l'année. Si et seulement si la situation sanitaire ne se détériore pas à nouveau.


Inutile de s'en cacher, "la pandémie de covid-19 a entraîné des perturbations sans précédent de notre activité et a posé de défis majeurs en matière de santé et de sécurité", reconnaît Gauthier Louette, le président-directeur général de Spie, dans la dernière communication du groupe. Aussi, la "brutalité de cette crise" a forcément eu des conséquences sur les résultats du premier semestre de l'entreprise, plus marquées sur le deuxième trimestre et les mesures de confinement mises en place dans de nombreux pays où il est présent.

 

Ainsi, le chiffre d'affaires s'établit à un peu plus de 3Mds€, en baisse de 6,8% par rapport au premier semestre 2019. Sans tenir compte des acquisitions, la production recule de 9%. "Cette contraction a été entièrement générée au deuxième trimestre, sur lequel la baisse organique est ressortie à -17,1%, précise le groupe dans son communiqué. Le mois d'avril a constitué un point bas, à -24,9%, suivi d'une reprise rapide conduisant à une baisse organique limitée à 6,4% en juin." Toutes les zones n'ont cependant pas réagi de la même façon.
Il vous reste 74% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles Batiactu+
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp