La SNCF devrait construire 6.600 nouveaux logements dont 60 % sociaux sur des friches ferroviaires au nord-est et au sud-est de Paris d'ici à 2020, s'inscrivant ainsi dans le cadre du plan gouvernemental de relance du logement et des objectifs de la mairie de Paris. Un protocole d'accord signé entre l'opérateur public et la Ville sera soumis au Conseil de Paris, dès ce lundi 16 mars.

D'ici à 2020, six sites de la SNCF seront transformés en logement afin d'accueillir des habitations et des activités économiques, rapporte, vendredi 13 mars, Le Parisien. En attendant le vote au prochain conseil de Paris, après la signature du protocole d'accord entre l'opérateur et la ville, 6.600 logements pourraient sortir de terre au nord-est et au sud-est de Paris, dont 60% de logements sociaux avec l'aide d'ICF la Sablière, filiale immobilière de la SNCF.

 

Ces sites inexploités se concentrent au nord-est dans les secteurs Orderner-Poissonniers, rond-point de la Chapelle, gare des Mines, Chapelle-Charbon et Hébert, ajoute le journal. Et au sud-est dans les secteurs de Bercy-Charenton et Charolais-Rambouillet.

Après la RATP, la SNCF

Cet engament de la SNCF et de la municipalité intervient quelques mois après la signature du pacte "Logement pour tous", piloté par la maire de Paris, Anne Hidalgo avec les professionnels du logement. D'ailleurs, la RATP avait emboîté le pas en concluant la construction de 2.000 logements.

actionclactionfp