RISQUES. Le secteur du bâtiment et des travaux publics est le premier à faire l'objet d'un guide d'accompagnement et de prévention des risques de corruption et de trafic d'influence. Si le document s'adresse aux entreprises employant plus de 500 salariés et dont le chiffre d'affaires dépasse les 100 millions d'euros, les structures de plus petite taille peuvent tout de même s'y référer pour prendre connaissance des bonnes pratiques en la matière.


Considéré comme l'un des principaux secteurs d'activité de l'économie française, la construction fait pour la première fois l'objet d'un guide édité par l'Agence française anti-corruption (AFA). Basé sur les contrôles menés et les conseils prodigués par celle-ci, ce document est destiné à accompagner les entreprises de la filière dans la mise en place de dispositifs permettant de prévenir, de détecter et de résoudre les problèmes de corruption et de trafic d'influence. Le guide a été établi en concertation avec la Fédération française du bâtiment (FFB) et la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), et présente des risques avérés ainsi que les bonnes pratiques en mesure de les maîtriser.
Il vous reste 87% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp