Selon une étude, si l'état de santé générale des dirigeants se stabilise, tous secteurs confondus, ce n'est pas le cas pour les artisans. Ils ne sont que 6% à considérer que leur état de santé s'est amélioré au cours des 5 dernières années. Le stress lié au travail reste la principale cause de la détérioration de leur état de santé. Précisions.

Quel est l'état de santé des dirigeants français ? Une étude Opinionway pour MMA, publiée ce 13 avril 2017, révèle que, globalement, leur niveau de santé n'a pas évolué par rapport à celui de 2016. Tous secteurs confondus, ils sont toujours 28% à dire que leur état de santé est très bon. Toutefois, une baisse est à noter, celles des artisans.

 

Dans le détail, ils étaient 27% en 2016 et ne sont plus que 21% à le trouver très bon en 2017. 69% estiment de leur état de santé est resté le même au cours des 5 dernières années, 6% qu'il s'est amélioré et 25% qu'il s'est détérioré. Un peu mieux qu'en 2016, puisqu'ils étaient alors 27% à constater une dégradation. Plus d'un dirigeants sur deux (57%) indiquent ressortir un mal de dos et 48% des douleurs articulaires. Pour 53% d'entre eux, ces troubles physiques sont liés à de mauvaises postures physiques liées à leur activité ou à un manque de temps pour réaliser toutes les tâches qui leur incombent.

 

Un niveau de stress en baisse chez les artisans

 

Interrogés sur les raisons de la dégradation de leur état de santé, 58% des dirigeants mettent en cause le stress lié au travail. Une cause particulièrement pointée du doigt par les artisans (61%). Autres raisons de cette détérioration de leur état de santé : le manque de moments de décompression et d'activité physique (15%). Cependant, le niveau de stress semble avoir diminué pour les artisans en comparaison à l'année précédente. Ainsi en 2016, 61% des artisans indiquaient que la plupart de leurs journées étaient stressantes. En 2017, ce pourcentage est descendu à 53% (contre 56% pour l'ensemble des dirigeants de PME tous secteurs confondus). Les artisans sont même 19% à dire qu'elles ne sont pas du tout stressantes, contre 12% en 2016. Peut-être est-ce un effet de la reprise constatée ces derniers mois dans le secteur de la construction.

 

Des dirigeants confiants en l'avenir

 

Pourtant, bien que le niveau de stress semble avoir baissé chez les artisans, ils sont plus nombreux à considérer que son impact est nuisible à leur santé (75% en 2017 contre 66% en 2016). De la même façon, alors que moins d'artisans ont été arrêtés par leur médecin, ils sont plus nombreux à constater que cela a aussi un impact sur l'activité de leur entreprise (de 46% en 2016 à 71% en 2017). Ainsi, 34% des artisans estiment que leur santé peut avoir un impact négatif sur la performance professionnelle.

 

L'étude Opinionway pour MMA souligne par ailleurs que les dirigeants ont toujours des difficultés à concilier vie personnelle et professionnelle. Toutefois, on peut observer une amélioration pour les artisans. En 2016, ils étaient 57% à avoir du mal à les concilier les deux contre 47% en 2017.

 

Enfin, interrogés sur leur vision pour les trois années à venir, 89% des dirigeants se disent confiants pour leur santé pour les années à venir, 92% sont confiants pour leur vie personnelle et 84% sont optimistes pour leur situation professionnelle et 82% pour l'activité de leur entreprise.

actionclactionfp