XPAIR. Alors que la chaleur devra fournir un effort 2,5 fois plus important que l'électricité pour se verdir, cette forme d'énergie semble négligée par l'exécutif. Les présidents du SNCU et de la Fedene, Thierry Franck de Préaumont et Pascal Roger, ainsi que Serge Nocodie (Amorce), font le point sur cette inégalité au sein des renouvelables.

La chaleur est le premier poste de consommation énergétique en France, loin devant l'électricité. Cependant, comme le soulignent le Syndicat national du Chauffage Urbain (SNCU) et la Fédération des services énergie environnement (Fedene), cette énergie ne bénéficie qu'une d'une faible part - moins de 10 % - des soutiens aux renouvelables. Pascal Roger, président de la Fedene, précise : "Les réseaux de chaleur et de froid concentrent les deux-tiers des économies prévues par la PPE (ancienne mouture). L'objectif de verdissement est deux fois et demi plus important que l'électricité renouvelable".

 

L'enquête nationale sur ce type d'infrastructures révèle qu'en 2017, la France disposait de 761 réseaux de chaleur et de 23 réseaux de froid, répartis sur tout le territoire (voir encadré). Ces installations, qui alimentent du résidentiel, du tertiaire et des sites industriels ou agricoles, s'étirent sur plus de 5.600 km et desservent plus de 39.000 bâtiments (soit l'équivalent de 2,4 millions de logements). Ils ont contribué à livrer 25 TWh de chaleur et 1 TWh de froid, au moyen d'une énergie très faiblement carbonée. Thierry Franck de Préaumont, président du SNCU, explique : "Le bouquet énergétique des réseaux de chaleur a évolué avec aujourd'hui environ 56 % d'énergies vertes ou de récupération, dont 25% d'Unités de valorisation énergétique et 22 % de biomasse". En 2005, cette proportion d'énergies "vertes" n'était que de 25 %, et de 31 % en 2010, démontrant la rapide transition effectuée dans le secteur. Conséquence, le contenu carbone diminue pour n'être plus que de 116 grammes de CO2/kWh, contre 180 gCO2/kWh en moyenne pour...

 

Découvrez gratuitement la suite de cet article sur XPAir (Batiactu Groupe) en cliquant sur ce lien

actionclactionfp