CONGRÈS DES MAIRES. Rénovation énergétique des copropriétés et des bâtiments publics, avenir des aides après 2023, modification des décrets sur le ZAN, lancement d'une plateforme des initiatives locales… présent pour la première journée du Congrès des maires, le ministre Christophe Béchu en a profité pour balayer de multiples sujets.


Faire face à de plus en plus de contraintes, mais avec de moins en moins de moyens. C'est en version quelque peu édulcorée ce que doivent affronter les maires, et plus largement tous les élus locaux. C'est en tout cas le constat dressé par Jean-Marc Jancovici, président de The Shift Project, lors du premier débat qui a animé le grand auditorium du 104e Congrès des maires de France, le 22 novembre 2022.

 

Ce constat, nul doute que de nombreux élus le partagent. Même le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires ne le contredit pas. "C'est le quotidien des maires, avec le covid, la hausse des prix désormais", a reconnu Christophe Béchu. Et pourtant, les défis sont immenses, notamment à cause du changement climatique et de la nécessaire décarbonation de notre économie.

 

Coût exponentiel

 

"Nous sommes tous, citoyens,
Il vous reste 89% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp