BAS-CARBONE. Une trentaine de promoteurs, investisseurs et grands utilisateurs s'engagent à mettre en œuvre le réemploi des matériaux dans 150 chantiers en cours ou prévus. Cette initiative, intitulée "Booster du réemploi", vise notamment à structurer la demande et la rendre visible, dans un marché qui peine encore à se développer.


Le bâtiment produit 42 millions de tonnes de déchets par an, moins de 1% sont réemployés. Pourtant, rappellent une trentaine d'acteurs de l'immobilier, un très grand nombre de matériaux peuvent être réemployés après leur déconstruction, pour tous types de travaux. Or, "le recours à des matériaux provenant de bâtiments déconstruits, sans les transformer (ou très peu), a un impact très net sur le bilan environnemental des bâtiments". Pour 1.000 m2 de surface, le réemploi permet d'économiser 44 tonnes de déchets et 67 tonnes d'équivalent CO2 (et plus d'1 million de litres d'eau). Des performances qui entrent dans les objectifs de la Stratégie nationale bas carbone, rappellent-ils.

 

Leur constat est clair : "l'offre de matériaux en réemploi est bien structurée… mais pas la demande".
Il vous reste 71% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp