CONJONCTURE. L'industrie des tuiles et accessoires a enregistré de bons chiffres pour les six premiers mois de l'exercice 2022. Le contexte global et les craintes autour de l'approvisionnement énergétique suscitent néanmoins des tensions dans l'outil de production.


C'est un bon premier semestre qu'ont enregistré les industriels des tuiles, briques et autres produits en terre cuite si l'on en croit le dernier bulletin de conjoncture de la filière, représentée par la Fédération française des tuiles et briques (FFTB). Les livraisons par les fabricants de tuiles et accessoires pour le marché tricolore ont en effet progressé de 15,1% en 2021 par rapport à 2020, et de 1,7% sur les six premiers mois de 2022 en comparaison à la même période un an plus tôt.

 

 

L'Hexagone reste clairement privilégié, les exportations pesant pour moins de 11% du total livré : elles ont gagné 13,9% en 2021 mais ont perdu 6,6% en 2022. La production de tuiles atteint même son plus haut niveau depuis 2014 : après avoir bondi de 15,9% l'année dernière par rapport à il y a deux ans, elle a encore engrangé 5,9% sur la première moitié de 2022.

 

Il faut dire que les industriels doivent répondre à une demande "hors norme" depuis le déclenchement de la crise du Covid, et ce dans des conditions de production qui ne sont pas évidentes (manque de main-d'oeuvre, prix des énergies...). Au total, plus de 42 millions de mètres carrés de tuiles ont été produits et livrés en 2021, soit un gain de 5,5 millions en un an.
Il vous reste 69% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp