PROGRAMME. Nouveau volet de notre série consacrée aux projets des sept candidats à la primaire de gauche pour le secteur de la construction avec les propositions d'une figure connue de notre secteur, qui a été ministre au logement ainsi qu'à l'artisanat, Sylvia Pinel. Logement, environnement, emploi... quelles sont ses visions ?

Alors que le premier débat télévisé entre les candidats de la primaire de gauche est programmé le 12 janvier, nous vous proposons de découvrir leurs projets pour le secteur de la construction. Après François de Rugy, Manuel Valls, Vincent Peillon, Benoit Hamon, Arnaud Montebourg, nouveau volet avec le programme de la seule femme en lice dans cette primaire : Sylvia Pinel, figure connue de notre secteur, en tant qu'ancienne ministre du logement et ancienne ministre de l'artisanat.

 

Pour rappel, les deux tours auront lieu les 22 et 29 janvier. Avant le premier tour, les candidats pourront défendre leurs idées lors des trois débats diffusés le 12 janvier sur TF1/RTL et l'Obs, le 15 janvier sur BFMTV et i>télé et le 19 janvier sur France 2 et Europe

 

ENTREPRISES


Sylvia Pinel entend renforcer les entreprises au travers de différentes mesures. Ainsi, elle propose la suppression complète, pour toutes les entreprises, des cotisations à la branche famille de la sécurité sociale.
Impôt sur les sociétés
L'ancienne ministre du Logement souhaite réformer l'impôt sur les sociétés avec une base élargie, "mais dont les taux progressifs ne devront pas excéder 20%".

 

INDEPENDANTS TPE ARTISANS


Une part importante du programme de Sylvia Pinel est consacrée à la présentation de son plan pour les TPE. Parce que "les quelques trois millions et demi de très petites entreprises (TPE) sont les garantes du maintien de l'emploi et des savoir-faire dans nos territoires", explique-t-elle, elle annonce un grand plan pour les aider. Il comportera l'amélioration des mesures d'accompagnement des TPE, créateurs, repreneurs et cédants dans les territoires, par "un maillage des services publics, avec des antennes au plus près des besoins grâce à la mutualisation des services publics, réseaux consulaires et aux nouvelles technologies". Il comprendra également la fusion des services de proximité des CCI/CMA, en lien direct avec Pôle emploi pour les chômeurs créateurs/repreneurs de TPE.

 

Sylvia Pinel prévoit également d'accélérer la dématérialisation des démarches administratives et la constitution de guichets uniques (déclarations, paiement, attestations, réclamations etc.).

 


RSI


Comme d'autres candidats à la primaire de la gauche, Sylvia Pinel souhaite réformer le RSI. Elle explique : "Les très graves dysfonctionnements constatés dans la gestion du RSI depuis sa création rendent sa réforme nécessaire." Et précise que si "les conclusions de l'audit qui devra être immédiatement diligenté, et remis dans le délai de trois mois, ne permettent pas d'être assuré d'une correction très rapide de ses insuffisances, il faudra décider de supprimer les caisses RSI et de rattacher le régime dans indépendants au régime général, afin d'éviter la persistance des erreurs d'enregistrement et des délais de paiement."

 

Marchés publics


Afin d'encourager et aider les TPE, Sylvia Pinel entend leur faciliter l'accès aux appels d'offres des marchés publics en précisant qu'une "partie devra leur être réservée".

 

Europe

 

Au niveau européen, Sylvia Pinel réclame un renforcement une harmonisation des niveaux de rémunération salariale et de protection sociale. Elle souhaite donc une adaptation de la directive sur les travailleurs détachés.

actionclactionfp