NOMINATION. Etienne Crépon a confié à Dany Escudié, une spécialiste de la thermique, la présidence du Conseil scientifique du CSTB. Sa mission, pour les 5 années qui viennent, sera d'accompagner le développement de partenariats avec d'autres laboratoires de recherche en renforçant les complémentarités et l'interdisciplinarité.

Le Conseil scientifique du Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) est une instance de gouvernance qui assiste la direction opérationnelle dans le choix des grandes orientations et de la programmation des recherches. Et c'est Dany Escudié, directrice de recherche au CNRS et membre du conseil scientifique depuis sa création, qu'Etienne Crépon a choisie pour en prendre la tête. Nommée pour 5 ans, elle aura plusieurs missions principales : donner une vision prospective au CSTB, développer des partenariats avec des laboratoires, contribuer au pilotage scientifique des plateformes d'études et d'essais, ou encore, accompagner le renouvellement du conseil lui-même. Rappelons que l'instance rassemble des personnalités externes au CSTB, qui œuvrent dans les domaines d'expertise de l'établissement (énergie-environnement, santé-confort, maîtrise des risques, numérique…).

 

La nouvelle présidente du Conseil scientifique déclare : "Développer les partenariats interdisciplinaires avec les laboratoires de recherche est essentiel pour faire progresser les connaissances, en capitalisant sur les compétences du CSTB, tout en enrichissant de points de vue et savoir-faire complémentaires". Elle ajoute : "Je veillerai à maintenir l'équilibre entre les travaux de recherche propres au CSTB, la recherche publique et partenariale, et la mise à disposition des connaissances et résultats pour les acteurs économiques". Titulaire d'un doctorat de Thermique énergétique (université de Rouen) et d'un doctorat en sciences physiques (université Lyon 1), Dany Escudié a débuté sa carrière à l'Ecole centrale de Lyon, où elle a développé des programmes de recherche dans le domaine des écoulements turbulents réactifs. En 2003, à l'INSA Lyon, elle élargit ses compétences aux sujets liés à la thermique et l'énergétique en prenant la tête du laboratoire Cethil. Puis elle rejoint le département Energie durable de l'Agence nationale de la recherche (ANR), qu'elle dirigera de 2011 à 2014. Entre 2015 et 2018, elle préside un autre conseil scientifique, celui de l'Institut des sciences de l'ingénierie et des systèmes du CNRS.

actionclactionfp