EXPÉRIMENTATION. Pour favoriser l'essor des énergies renouvelables, Enedis a lancé une démarche innovante consistant à augmenter ses capacités d'accueil dans deux départements afin d'accroître les flexibilités sur le réseau. Le gestionnaire de la distribution mise sur ce levier pour raccorder notamment davantage de centrales solaires.


Enedis aussi veut apporter sa pierre à l'édifice de l'essor des énergies renouvelables. Le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité a lancé une expérimentation pour accroître les flexibilités, de manière à répondre à la croissance "exponentielle" des raccordements d'installations renouvelables. Sur les 6 premiers mois de l'année 2021, l'entreprise publique indique en effet avoir raccordé 1 gigawatt de panneaux photovoltaïques, soit plus que sur l'ensemble de l'exercice 2020. Il s'agit donc de trouver des nouveaux leviers pour faciliter le développement massif et rapide des renouvelables, et cela passe par les flexibilités du réseau.

 

On entend par flexibilité une augmentation ou une diminution volontaire de la puissance d'un ou de plusieurs sites, sur un laps de temps donné, en réponse à une demande extérieure pour fournir davantage de puissance au système électrique en général ou à un acteur en particulier. "Il s'agit de pouvoir réduire ou augmenter la quantité d'électricité injectée ou soutirée sur le réseau, de manière à assurer la qualité et la continuité de la fourniture de courant", résume Enedis. L'enjeu pour les gestionnaires est aujourd'hui de compléter les flexibilités nationales avec des flexibilités locales pour garantir l'optimisation, à la fois technique et économique, du réseau.
Il vous reste 63% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp