INSOLITE. A en croire les avionneurs comme Airbus ou Bell, les taxis volants seront bientôt une réalité. Pour s'y préparer, la Paramount Tower de Miami se dote donc déjà d'un "skyport" apte à recevoir des véhicules électriques aux multiples rotors. Le futur est là.

Même si les villes américaines, hérissées de gratte-ciel, ne sont pas encore encombrées dans les airs comme les films de science-fiction tels "Le 5e élément" ou "Blade Runner", mieux vaut se préparer à l'arrivée prochaine des véhicules autonomes et volants. C'est en tout cas l'idée des promoteurs de la Paramount Tower de Miami (Floride) qui ont décidé de doter leur luxueux immeuble d'une plateforme destinée à accueillir en toute sécurité des méga-drones de transport public.

 

La tour d'habitation, en construction depuis le mois de mars 2016, devrait être achevée au printemps de 2019. Elle culminera alors à 260 mètres et comptera une soixantaine d'étages. Et c'est naturellement tout au sommet que se trouvera l'héliport qui n'en est plus un. Fini en effet les classiques et bruyants hélicoptères à turbines, qui nécessitent beaucoup d'espace au sol ; bienvenue aux taxi-drones électriques, autonomes et silencieux. Rappelons que différents projets sont bien avancés dans le domaine. Airbus a fait voler son prototype Vahana le 31 janvier 2018, dans l'Oregon (Etats-Unis). Il s'agit d'un engin monoplace, "automatisable", qui ne nécessitera donc pas que son passager soit muni d'un diplôme de pilote. La machine sera en effet capable d'effectuer seule les manœuvres de préparation du vol, de décollage et d'atterrissage verticaux. Signe des temps, Uber et la Nasa ont annoncé collaborer sur un sujet similaire et ont déjà choisi trois villes pilotes pour faire voler leurs engins : Dallas (Texas), Los Angeles (Californie) et Dubaï.

 

Les taxis voleront lors de la prochaine décennie

 

Dans cette ville émiratie justement, a déjà eu lieu le premier vol d'un autre acteur des taxis volants, la société allemande Volocopter. Point commun aux différentes cités choisies ? Leur niveau de vie, plus que confortable, et leur dépendance à la voiture, aujourd'hui intolérable. Nul doute que Miami répond à ces mêmes critères, en étant également favorisée par une topographie des plus simples. Dan Kodsi, le promoteur de la tour, explique : "On peut s'imaginer voyager de Miami à Palm Beach - un trajet qui peut prendre 2 heures en voiture - en seulement 30 minutes. La circulation dense peut devenir un problème du passé pour les résidents de Paramount". Toutefois, que se passera-t-il lors des premières tempêtes tropicales ? Mystère. Et même si la Paramount Tower prévoit d'offrir des prestations de grand luxe dès sa livraison, le service de taxi drones ne sera pas expérimenté avant 2020, tandis que l'offre commerciale ne sera vraiment généralisée qu'en 2028, au moment où se tiendront les Jeux Olympiques de Los Angeles. On assistera peut-être alors à des scènes similaires à celles que l'illustrateur d'anticipation Robida imaginait pour l'an 2000, avec des véhicules volants partout dans le ciel. Mais d'ici là, les occupants du gratte-ciel Paramount de Floride, ou d'autres tours similaires partout ailleurs devront continuer à utiliser de classiques limousines pour faire leurs déplacements…

 

En l\'an 2000
En l'an 2000 © Robida

 

Découvrez les perspectives anticipées de la future Paramount Tower

actionclactionfp