ÉNERGIES RENOUVELABLES. L'opérateur Photosol s'est vu confier par le ministère des Armées le développement d'une des plus grandes fermes photovoltaïques de France sur le site d'une base militaire à Creil, dans l'Oise. A terme, l'électricité produite devrait couvrir les besoins de 180.000 personnes.

Ce sera l'une des plus grandes fermes photovoltaïques de France et même d'Europe : la base militaire de Creil, dans l'Oise, accueillera bientôt 180 hectares de panneaux solaires produisant une puissance de 246 mégawatts-crête (MWc). Ce 11 février 2020, le ministère des Armées a confié à l'opérateur tricolore Photosol la mission de développer une importante ferme photovoltaïque, dont la mise en service est prévue à la fin de l'année 2022. A terme, l'installation devrait rapporter environ 70 millions d'euros de redevances sur 30 ans à l'Etat et produire l'équivalent de la consommation électrique de 180.000 personnes. "C'est aussi un projet très important de par sa localisation : ce sera très clairement l'une des centrales les plus grandes à cette latitude puisqu'on est très au nord de la France", a indiqué le directeur général de Photosol, David Guinard, à l'Agence France Presse. "On est arrivé à des coûts de production de l'électricité solaire aujourd'hui qui nous permettent même d'avoir un ensoleillement un peu plus faible et de faire quelque chose de rentable", a-t-il ajouté.

 

La base militaire de Creil abrite des activités de la Direction du renseignement militaire (DRM) et de soutien aux opérations aériennes ; aucun avion n'y est toutefois stationné depuis 2016, ce qui laisse le champ libre à l'installation de panneaux solaires sur l'ancienne piste et ses environs. Le projet de ferme s'étendra donc sur 253 hectares, dont 180 qui seront recouverts de panneaux. "Dans trois ans, la centrale sera a minima dans les cinq plus grosses en France et sans doute dans les 10 plus grosses d'Europe : c'est un projet extrêmement important", insiste David Guinard.

 

Mettre à disposition 2.000 hectares de foncier pour développer des fermes solaires

 

A l'heure actuelle, la palme de la plus grande centrale photovoltaïque de l'Hexagone est détenue par le site de Cestas, en Gironde, qui produit 300 MWc. Mais le projet de Creil s'inscrit plus largement dans la volonté du ministère des Armées de mettre à disposition d'ici la fin 2022 environ 2.000 hectares de terrains pour y développer des projets de production d'électricité d'origine photovoltaïque ; c'est aussi l'objectif du plan interministériel baptisé "Place au soleil". Des initiatives qui sont saluées par la profession, dans la mesure où "une des difficultés auxquelles on est confronté quand on développe du solaire, c'est le foncier", souligne David Guinard.

actionclactionfp