TRANSPORTS. Dans le cadre de leur étude Territoires Urbains - portrait financier, France Urbaine et la Banque Postale ont souhaité réaliser un focus sur la question des mobilités, l'équilibre économique des réseaux de transports ayant été mis à rude épreuve avec la crise sanitaire et le changement de comportement des usagers. Les projets d'investissement sont pourtant nombreux.


En 2020, la crise sanitaire a eu de nombreuses répercussions sur les comptes des collectivités territoriales, et notamment des grands pôles urbains. La 6e édition de l'étude Territoires urbains - Portrait financier, de La Banque Postale et France Urbaine, le confirme. Les dépenses ont diminué de façon sensible, tandis qu'un certain nombre de recettes ont également chuté, jouant sur la capacité d'autofinancement des territoires.

 

C'est particulièrement le cas dans le domaine des mobilités. C'est pourquoi La Banque Postale et France Urbaine se sont associées au Gart, pour réaliser un focus sur cette question parallèlement à l'étude. Le périmètre de l'analyse comprend 53 autorités organisatrices de mobilité (AOM), sur 55 territoires urbains, couvrant un peu plus de 20 millions d'habitants.
Il vous reste 72% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp