SOLAIRE. A l'occasion du 19e colloque du Syndicat des énergies renouvelables (SER), le secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, Sébastien Lecornu a annoncé les résultats de deux appels d'offres photovoltaïques. Ils portent sur un volume total de 560 MW.

Les 127 lauréats de deux appels d'offres photovoltaïques ont été dévoilés par le ministère de la Transition écologique et solidaire. Ils se répartissent entre le premier appel d'offres pour projets innovants, d'un volume de 73 MW et l'appel d'offres pour centrales au sol de grande puissance, d'un volume de 508 MW.

 

Dans le premier, le ministère a retenu 50 projets qui utilisent des technologies novatrices : solaire flottant, serres photovoltaïques, modules bifaces ou logiciels de prévision de production. Nicolas Hulot explique : "L'innovation est un des vecteurs majeurs de la transition énergétique et du développement des énergies renouvelables. L'installation de systèmes solaires flottants sur des plans d'eau permet par exemple de limiter l'usage de grands espaces au sol". Les projets sélectionnés pour cette première période de l'appel d'offres, jouiront d'un tarif moyen de 80,7 €/MWh, toutes technologies confondues. Une seconde période de candidature pour cet appel d'offres sera clôturée le 1er octobre 2018, pour un volume équivalent de 70 MW.

 

Des coûts divisés par deux, bientôt par trois

 

Concernant les grandes centrales au sol, le ministère a retenu 77 projets lauréats. L'appel d'offres, lancé en 2016 pour un volume total de 3.000 MW, comporte six périodes réparties sur trois ans. Les dossiers retenus pour la troisième valoriseront l'électricité produite à un prix moyen de 61,6 €/MWh (-4 % par rapport à la période précédente).

 

Sébastien Lecornu, s'exprimant lors du 19e colloque annuel du SER, a ajouté : "Je me réjouis de voir que la compétitivité des projets solaires s'affirme davantage à chaque tranche d'appel d'offres. En quelques années seulement le coût des centrales solaires au sol a été divisé par deux et bientôt presque par trois". Les installations de plus grande puissance, entre 5 et 17 MWc, ont proposé des prix aux alentours de 55,3 €/MWh. La prochaine période de candidature, qui portera sur un volume accru (720 MW), se terminera le 1er juin 2018.

actionclactionfp