Rendre la maison basse consommation au plus grand nombre… C'est l'objectif du constructeur Val de Saône Bâtiment, qui a livré cet été sa première maison à ossature bois passive, sur la commune de Cluny (71). Ce projet durable a été conçu pour concilier respect de l'environnement, design et confort de ses habitants. Explications.

Le développement durable pour tous ! C'est la philosophie du constructeur de maisons individuelles Val de Saône Bâtiment, basé dans la région de Mâcon, qui, depuis trois ans, s'est résolument tourné vers la performance énergétique dans l'habitat. En effet, sous l'impulsion du nouveau Pdg - qui a repris l'entreprise vieille de 30 ans en 2009 - le catalogue a pris des accents « verts » en proposant immédiatement des maisons BBC, les premières à voir le jour dans le département de Saône et Loire.

 

Aujourd'hui, l'heure est à la maison passive, réponse idéale aux attentes d'un jeune couple de la région en quête d'une demeure écologique et à moindre coût. Le projet prend forme sur la commune de Cluny. « Comme nous désirions une maison de plain-pied, le terrain devait être le plus plat possible. De plus, ayant un projet avec un toit terrasse, il nous fallait trouver une commune sans PLU (Plan Local d'Urbanisme), hors d'un périmètre classé par les Bâtiments de France. Dans une région vallonnée et avec un patrimoine architectural très riche, ce ne fût pas chose facile », explique le propriétaire sur son blog* créé pour l'occasion. Le chantier a ainsi débuté en février dernier pour s'achever au cours de l'été 2011, soit seulement 6 mois de chantier.

 

La construction bioclimatique de 112 m2 Shon profite donc d'une exposition plein sud, sans véritable obstacle naturel ou artificiel pour un maximum d'apports solaires. L'ossature bois a été privilégiée, pour aller dans le sens du développement durable, avec une fourniture de pin Douglas local en provenance des forêts d'Azergues toutes proches. Côté isolation, c'est la ouate de cellulose qui a été choisie pour les murs, associée à la laine de bois, tandis qu'une toiture végétalisée assure pour sa part étanchéité et isolation renforcée au niveau des plafonds. Côté fenêtre, le triple vitrage l'a emporté, accompagné de volets roulants électriques. Un poêle à granulés et un chauffe-eau thermodynamique de 270 litres garantissent le chauffage de la maison - environ 150 € sur la facture annuelle - assortis d'une VMC double flux pour le renouvellement de l'air.

Simple et écologique
A l'extérieur, une pergola installée sur la façade Sud, sur laquelle viendra grimper une plante à feuilles caduques, permettra de protéger du soleil en été et de favoriser le passage des rayons solaires et de la chaleur en hiver. Enfin, une cuve de 4.000 litres assurera la récupération des eaux de pluie et servira à alimenter les sanitaires et l'arrosage du jardin. Cerise sur le gâteau, un bac à compost est présent dans le jardin pour le recyclage des déchets… « Certes, on notera un surcoût de 5 à 10% de plus que pour un produit BBC, précise Marguerite Lassalle, responsable du développement de Val de Saône Bâtiment. Mais nous espérons réduire les coûts après l'expérience de plusieurs chantiers comme celui-là ». Une seconde maison passive devrait être livrée début 2012.

 

Côté architecture, pas de fioriture : la maison adopte une forme compacte, liée aux contraintes des normes du passif, seul son bardage bois lui apporte une petite note esthétique originale. Mais là n'est pas l'essentiel pour les propriétaires, qui se sont offert une maison à leur image et qui leur ressemble. Pari gagné pour le constructeur !

 

* http://vivreenbois.blogspot.com

 


Fiche technique

Shon : 112 m2
Niveau de performance thermique : passif (consommation annuelle en chauffage et ECS < 15 kwhep/m2/an)

 

Composition des murs :
-Type de revêtement intérieur : peinture
-Frein vapeur ou pare-vapeur
-Epaisseur de l'ossature : 60x120 mm
-Essence et provenance de l'ossature : pin Douglas du Rhône voisin
-Type isolant et épaisseur : ouate de cellulose insufflée à 55 kg/m3 + laine de bois 140 kg/m3
-Pare-pluie
-Revêtements extérieurs : bardage naturel Pin Douglas

 

Composition de la toiture-terrasse :
-Isolation : 400 mm ouate de cellulose insufflée à 55 kg/m3 + végétalisation de la toiture

 

Type de dalle (si dalle bois composition) : 220 mm PSE sous dalle
Type de menuiserie : Bois, triple vitrage 4/14/4/14/4 mm remplissage argon, faible émissivité, warm edge

 

Aménagement extérieur :
-Terrasse et pergola en bois (pin Douglas)

actionclactionfp

Façade Sud

MOB passive
MOB passive © Val de Saône Bâtiment
Cette maison en ossature bois passive a été conçue pour concilier respect de l'environnement, design et confort pour ses habitants.

Façade Nord

MOB passive
MOB passive © Val de Saône Bâtiment
Toute la réflexion sur la conception de cette maison s'inscrit dans une démarche environnementale : conception bioclimatique afin d'éviter les déperditions de chaleur ; choix des matériaux (bois, ouate de cellulose, toiture végétalisée...) ; mise en oeuvre du chantier...

Dalle béton

MOB passive
MOB passive © Val de Saône Bâtiment
La construction de cette maison passive nécessitait un terrain plat, bénéficiant d'aucun obstacles naturels ou artificiels. Le terrain est orienté plein sud.
Ici, la dalle béton qui servira de support à l'ossature en bois. Il faudra environ 15 jours de séchage avant de pouvoir poser les premiers murs.

Arrivage des premiers panneaux de bois

MOB passive
MOB passive © Val de Saône Bâtiment
Les panneaux préfabriqués en atelier arrivent sur le chantier dès l'aube.

Pose du premier panneau de bois

MOB passive
MOB passive © Val de Saône Bâtiment
Le chantier démarre : les panneaux sont soulevés et posés au fur et à mesure sur la dalle. A la fin de la journée, l'ossature sera achevée.

 

Pour en savoir plus sur le constructeur, cliquez ici.

Suite du montage

MOB passive
MOB passive © Val de Saône Bâtiment

Pose de la ouate de cellulose

MOB passive
MOB passive © Val de Saône Bâtiment
Qui dit maison écologique, dot aussi matériaux écologiques. Ici, on a utilisé de la ouate de cellulose pour parfaire l'isolation des murs et des plafonds.

Pare-pluie

MOB passive
MOB passive © Val de Saône Bâtiment
Un film étanche à la pluie sert à pour protéger la structure, tout en permettant la diffusion de la vapeur d'eau, ce qui garanti la salubrité et la durabilité de l'habitation.
Le pare-pluie est fixé par des agrafes et des tasseaux verticaux qui recevront par la suite le bardage horizontal.
En périphérie basse est posée une grille perforée qui empêchera les rongeurs et les insectes de pénétrer sous le bardage, mais qui laissera circuler l'air (indispensable à la respiration de la maison).

Bardage bois

MOB passive
MOB passive © Val de Saône Bâtiment
Après la pose du pare-pluie, place au bardage en bois. "Pour éviter qu'il ne grise dans le temps, et garde sa couleur , nous avons choisi d'appliquer un simple saturateur à base d'huiles naturelles", explique le propriétaire sur son blog.

Isolation intérieure

MOB passive
MOB passive © Val de Saône Bâtiment

Pergola en bois

MOB passive
MOB passive © Val de Saône Bâtiment
Une plante grimpante à feuilles caduques viendra orner cette pergola installée sur la façade Sud. Cela permettra de protéger de la chaleur en été et de laisser passer les rayons du soleil en hiver.

Terrasse

MOB passive
MOB passive © Val de Saône Bâtiment
Prolongement de la pièce à vivre, la terrasse en pin Douglas - comme le reste des éléments en bois - procure chaleur et confort à la maison.

Toiture-terrasse végétalisée

MOB passive
MOB passive © Val de Saône Bâtiment
La toiture végétalisée confère une excellente isolation thermique, phonique et hygrométrique de la pièce située sous la toiture. Elle nécessite également peu d'entretien, et permet de réguler les eaux de pluie.

Cuisine équipée

MOB passive
MOB passive © Val de Saône Bâtiment
Tout l'électroménager choisi dans cette maison est classé A ou A+ dans un souci d'économies d'énergie.

Salle de bains

MOB passive
MOB passive © Val de Saône Bâtiment
Dans chacune des pièces, l'éclairage est de type fluocompact ou Led.