EXPÉRIMENTATION. A l'heure où les villes cherchent à réduire l'exposition des populations urbaines aux fortes chaleurs, Lyon teste dans le 7ème arrondissement une peinture anti-chaleur sur une portion de trottoir. Une solution envisagée pour les zones où la végétalisation et la plantation d'arbres sont impossibles.


Face aux différentes phases de canicules, les villes sont confrontées à un défi de taille : lutter contre les îlots de chaleur. Les métropoles cherchent à réduire ce phénomène, notamment en végétalisant, mais ce n'est pas toujours possible.

 

A Lyon, une expérimentation a démarré rue Béchevelin dans le 7ème arrondissement sur un espace de 100 m2. Ce projet-pilote, qui doit durer un an, vise à tester une peinture anti-chaleur sur un revêtement de voirie existant. Sonia Turmel, référent voirie Lyon 7 explique :
Il vous reste 82% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp