L'image du métier de plombier est réputée toujours "difficile" et "peu valorisée", rebutant ainsi les jeunes et les professionnels du secteur, nous signale Randstad, spécialiste de services de Ressources Humaines. C'est pourquoi, un championnat de France de plomberie a été de nouveau créé d'avril à juin dernier pour remobiliser les jeunes et les moins jeunes… Décryptage.

Quelques mois après le 5ème Championnat de France de plomberie*, organisé, du 25 avril au 12 juin derniers par Randstad, la responsable centre expert BTP de l'entreprise de services de Ressources Humaines, Camille Cousseau, dresse un premier bilan 2014 de la conjoncture du métier de plombier et chauffagiste.

 

"Une vision biaisée, bien loin de la réalité du métier"

 


"Avec cette 5ème édition du Championnat de France de plomberie, on a souhaité à nouveau faire connaître et valoriser le métier de plombier, nous explique-t-elle. A l'heure actuelle, ce métier renvoie l'image du professionnel passant ses journées à résoudre des problèmes de robinets ou de chasses d'eau. Au final, elle ne correspond plus à la réalité, et cette vision biaisée, parfois même négative, contribue à un certain manque d'attractivité de la profession, alors même qu'on recrute ! "

 

En effet, les départs en retraite se multiplient d'après Randstad et les 35.000 jeunes qui apprennent le métier chaque année ne sont pas assez nombreux pour assurer la relève et résorber la pénurie de main d'oeuvre qualifiée. "La plomberie reste, en effet, un secteur qui attire peu, alors que le métier demeure toujours en pleine mutation", ajoute-t-elle.

 

Camille Cousseau, responsable centre expert BTP de l\'entre
Camille Cousseau, responsable centre expert BTP de Randstad. © Randstad.
Evolution négative

 

En détails, chiffres à l'appui : le marché du BTP suit bien "une évolution négative" (-16 % à fin juin 2014 par rapport à juin 2013), d'après la chargée de développement des centres experts BTP chez Randstad. "Dans un contexte, effectivement, où le BTP souffre, forcément l'activité plomberie et chauffage sont à la peine sur le marché du neuf", insiste-t-elle. Pour rappel : 3/4 de ces entreprises ont moins de 20 salariés. Par conséquent, dans un contexte particulièrement tendu sur ce marché, ces entreprises font appel à moins de personnels intérim.

 

Toutefois, Randstad reconnaît que "les compétences techniques du plombier moderne sont désormais complétées par une expertise nouvelle, liée à la prise en compte de l'environnement et aux économies d'énergies. (…). Grâce à leur polyvalence, leur autonomie et leur capacité de s'adapter à de nouveaux matériaux, cela leur offre ainsi de la place sur le marché de l'intérim."

Diversification du métier

Autre fait majeur : les mutations en matière de préoccupations environnementales, de réduction des consommations énergétiques et d'adoption d'énergies renouvelables, impactent directement le métier. "Certaines certifications sont aujourd'hui nécessaires pour les plombiers, désormais formés à l'installation des pompes à chaleur, des chaudières à bois, ou encore au photovoltaïque, analyse Camille Cousseau. C'est un point majeur qui confirme l'argument que l'activité plomberie-chauffage promet un bel avenir devant lui : la profession est ainsi au coeur des enjeux portés par le Plan Bâtiment."

 

Dans ce contexte, le métier de plombier se complexifie et acquiert une dimension nouvelle en s'ouvrant sur des perspectives de carrière intéressantes, garantit l'experte. La profession est certes physiquement exigeante, elle nécessite le sens du contact et un savoir-faire technique, mais elle suppose aussi une véritable expertise liée aux enjeux actuels. "Ces enjeux actuels ouvrent des perspectives de carrière qui apportent au métier de plombier un second souffle", conclut Camille Cousseau.

 


*300 apprentis et professionnels au Championnat de France de plomberie 2014
plombier
plombier © Randstad
La 5ème édition de cette manifestation nationale, organisée du 25 avril au 12 juin derniers dans 21 villes, a été un véritable succès se réjouit, Camille Cousseau, responsable expertise du centre BTP de Randstad A cette occasion, 300 apprentis plombiers, chauffagistes et professionnels confirmés se sont côtoyés pour mettre en compétition leur savoir-faire. "Calculs, soudures, minutie et habilité étaient au rendez-vous cette année encore", ajoute-t-elle. C'est en juin que Corentin Petitbon a été élu "meilleur plombier de France". Le champion est reparti avec un I-Pad. En revanche, Randstad n'est pas encore en mesure, à l'heure actuelle, de nous confirmer si cette manifestation se renouvellera ou pas l'an prochain.

 

Corentin Petitbon, champion de France de plomberie 2014 : "Cette compétition m'a donné confiance en moi"
Corentin Petitbon
Corentin Petitbon © (C) Corentin Petitbon
À 18 ans, Corentin Petitbon, installateur en apprentissage depuis deux ans au sein de l'entreprise Acti plomberie, à Lannion (Côtes d'Armor), a remporté le titre de meilleur plombier de France, à l'issue du concours organisé par la société de ressources humaines Randstad. "C'est une immense fierté, grâce à ce titre, j'ai pu prendre confiance en moi en plomberie, chauffage et création de salles de bains, souligne-t-il. Je veux en apprendre encore plus pour devenir un bon plombier. Je vais poursuivre ma formation. Cette année, je suis en CAP installation thermique. Et je passerai ensuite un Brevet professionnel de plomberie." Avec ce titre, le jeune homme reconnaît qu'il a désormais une belle carte de visite utile pour son avenir.

 

actionclactionfp