Le pont Mathilde de Rouen, qui était coupé depuis octobre 2012 suite à l'incendie d'un camion-citerne, a retrouvé sa travée métallique manquante. L'ouvrage a été rouvert à la circulation automobile ce mardi 26 août après un an de travaux.

Grand ouf de soulagement pour les automobilistes rouennais qui étaient 80.000 à emprunter le pont Mathilde de Rouen avant l'accident du mois d'octobre 2012. Après cet incident, ils étaient obligés de se dérouter vers les autres ponts de l'agglomération, générant d'importants embouteillages aux heures de pointe. Ce mardi 26 août, le Département de Seine-Maritime a finalisé un chantier de grande envergure en rétablissant la circulation dans les délais annoncés.

Planning serré

Le chantier confié au groupement d'entreprises Freyssinet-Victor Buyck Steel Construction-Viafrance, a terminé le chantier dans les temps - comme promis en septembre 2013 lors du lancement des travaux - soit pour la deuxième quinzaine du mois d'août 2014. Ce défi était loin d'être gagné d'avance, compte tenu l'ampleur des travaux.

 

Après, en effet, de longues études, les travaux ont débuté le 26 septembre 2013. La dépose du tablier endommagé est intervenue le 20 février 2014 pour une repose - après un aller-retour en Belgique - le 26 juin dernier.

La travée hissée par des vérins hydrauliques

Cette opération de pose de la nouvelle travée métallique, de 115 mètres de long pour 1.000 tonnes, avait nécessité une journée de travail. L'élément avait été hissé par des vérins hydrauliques fixés à une barge placée en dessous de l'ouvrage. D'ailleurs, avec le concours de la marée descendante, la pièce avait été lentement descendue, à une vitesse inférieure à 1 cm/minute, puis posée.

 

Ensuite, les travaux de pose du revêtement en bitume et de finition ont été menés jusqu'à ces jours-ci. La tôle du platelage a été grenaillée puis recouverte d'un vernis de protection. Ce dernier a également été recouvert d'une étanchéité pouvant recevoir des enrobés sur une épaisseur de 6 cm. En complément, la glissière béton centrale a été ferraillée et coulée en place cet été. Enfin, la signalisation englobant les travaux de peinture au sol et panneaux a été installée et des essais de charge ont été entrepris afin de confirmer les déformations calculées. Le montant total de la réparation s'élève à 7,4 millions d'euros TTC.

actionclactionfp