L'Atelier international du Grand Paris (AIGP) qui réunit 14 équipes d'architectes poursuit ses missions initiales de débats, de recherches et de propositions. Au menu cette année : sept séminaires pour répondre aux problématiques de la transition climatique et de la réduction des inégalités urbaines.

En présentant ses vœux ce mercredi 21 janvier auprès des 14 équipes d'architectes* réunies autour de l'Atelier international du Grand Paris (AIGP) retenues pour établir un diagnostic urbanistique sur le Grand Paris à l'horizon d'une trentaine d'années, son président, Pierre Mansat, a rappelé ce début d'année difficile et appelle désormais à réfléchir à une "République urbaine". "Le mal-être urbain est l'une des causes de l'enracinement de l'extrémisme et du fondamentalisme", a-t-il mentionné, en précisant que "l'AIGP comme lieu de réflexion et non d'arbitrages doit vivement apporter des idées."

L'émergence de la Métropole du Grand Paris à l'échéance de janvier 2016

A son tour, Mireille Ferri, nouvelle directrice générale de l'AIGP, a signalé que l'Atelier souhaite cette année porter des contributions qui feront converger les recherches sur ces deux défis : l'émergence de la Métropole du Grand Paris à l'échéance de janvier 2016 et la 21ème conférence mondiale sur le climat (Paris Climat 2015) du 30 novembre au 11 décembre prochains.

 

"Ce programme, non seulement porté par l'ensemble de l'AIGP mais également lié à de nouveaux partenariats avec la Mission de préfiguration de la Métropole et la Société du Grand Paris, se remarquera cette année par sept séminaires**", précise Mireille Ferri.

 

Ces travaux exposés par les équipes d'architectes, urbanistes et expertes de l'AIGP nourriront des questions vives lors des soirées-débats publiques tout au long de l'année. Au menu des sept entrées thématiques : la métropole mondiale, les migrations et solidarités ; les qualités et innovations urbaines et architecturales, mobilités et habitats, Gouvernance, risques et résilience et enfin nouvelle économie.

 

Justement, dès le 29 janvier prochain, les équipes de l'AIGP, entameront le cycle de séminaires autour de la thématique suivante : "Le Grand Paris et la Conférence internationale sur le Climat feront-ils bon ménage ?" , en présence notamment d'Anne Hidalgo, maire de Paris et co-présidente des Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU).

 

"Ici, les architectes arrivent à se parler sans trop se faire la guerre !", Roland Castro

 

Les équipes d'architectes de l'AIGP seront également amenées à intervenir auprès des collectivités qui souhaitent l'entendre sur ses propositions, pour éclairer un point d'ordre général ou soulevé par la spécificité de son territoire. "Cela permettra ainsi de répondre à l'interpellation de certains des équipes du conseil scientifique en septembre dernier : quelles sont les bouches qui nous parlent ? Quelles sont les oreilles qui nous écoutent ?", a ajouté Mireille Ferri.

 

Enfin, l'architecte Roland Castro, fidèle à son habitude, a interpellé les acteurs de l'AIGP en rappelant que l'ordre de l'instance est spéculatif. "On doit apporter des solutions pour en finir avec ces quartiers enclavés, a-t-il conclu. Car, ici, les architectes ont une chance : ils arrivent à se parler sans trop se faire la guerre !"

 

*Le Conseil scientifique de l'AIGP est composé de 14 équipes d'architectes urbanistes et experts : Agence Francois Leclercq / Atelier Lion & Associés / Agence Marc Mimram ; Antoine Grumbach et Associes ; MVRDV avec AAF et ACS ; Star Strategies + Architecture ; DPA, Dominique Perrault Architecture ; Atelier Roland Castro, Sophie Denissof et Associés / Silvia Casi ; Studio 014_Bernardo Secchi et Paola Vigano ; FGP+ TER ; BMCA, Brès + Mariolle et Chercheurs Associés ; LIN, Finn Geipel + Giulia Andi ; Les Urbanistes Associés / Devillers et Associés ; Agences Elizabeth et Christian de Portzamparc ; Seura Architectes (D.Mangin / M.Wiel / M-H. Simonpoli) ; TVK Trevelo et Viger-Kohler / Acadie / Güller Güller / Bas Smets

 

Le planning des séminaires
Vendredi 23 janvier au Palais de Tokyo: séminaire du Conseil scientifique/Séminaire introductif : "La conférence climat 2015 et le Grand Paris feront-ils bon ménage ?"

 

Jeudi 29 janvier au Palais de Tokyo: Question vive : "La conférence climat 2015 et le Grand Paris feront-ils bon ménage ?"

 

Vendredi 30 janvier au Palais de Tokyo: séminaire du Conseil scientifique : "Métropole mondiale"

 

Jeudi 5 février, Question vive: "Existe-t-il un modèle européen de la Métropole ? Comment le local équilibre-t-il la mondialisation ?"

 

Vendredi 6 février au Palais de Tokyo, séminaire du Conseil scientifique : "Migrations et solidarités"

 

Jeudi 5 mars: Question vive : "Quelle place pour l'étranger dans la métropole ? Construire une nouvelle utopie métropolitaine ?"

 

Vendredi 6 mars au Palais de Tokyo, séminaire du Conseil scientifique: "Qualités et innovations urbaines et architecturales"

 

Jeudi 26 mars, question vive : "70.000 logements, c'est tout ?", lieu à déterminer.

 

Vendredi 27 mars au Palais de Tokyo, séminaire du Conseil scientifique: "Mobilités et habitats"

 

Jeudi 9 avril, question vive : "Le logement, qualité vs quantité ?"

 

Vendredi 10 avril au Palais de Tokyo, séminaire du Conseil scientifique: "Gouvernance"

 

Mardi 5 mai, question vive : "Qui décide de l'intérêt métropolitain ? Faut-il un maire pour le Grand Paris ?"

 

Mercredi 6 mai au Palais de Tokyo, séminaire du Conseil scientifique: "Risques et résilience"

 

Jeudi 21 mai, question vive : "Le Grand Paris est-il prêt pour un risque majeur ?"

 

Vendredi 22 mai au Palais de Tokyo, séminaire du Conseil scientifique: "Nouvelle économie"

 

Jeudi 4 juin, question vive: "Après les Villes nouvelles, les clusters, les CDT… quel récit de la compétitivité métropolitaine inventer à partir du déjà là ?"

 

Source: AIGP

actionclactionfp