CHANTIER. J-6 avant le coup d'envoi du Mondial 2014. L'occasion pour le mythique stade Maracanã, endormi durant 31 mois pour cause de lourde rénovation, de montrer ses nouveaux atours. Avec désormais un toit et des gradins complètement différents du stade originel, seules la façade et les rampes monumentales rappellent aux habitants de Rio l'ancienne enceinte. Découverte.

Avec la finale de la Coupe du monde au football au Brésil qui se déroulera le 13 juillet et la perspective des Jeux olympiques organisés à Rio de Janeiro en 2016, les projecteurs se braquent vers le stade Maracanã, reconnu comme le temple du football auriverde. De son vrai nom Estadio Mario Filho, l'enceinte construite en 1950, a été livrée en avril 2013 à l'issue d'une ultime étape de rénovation "gigantesque" d'une durée de trois ans. Situé dans la zone nord de Rio de Janeiro, entre les quartiers Tijuca, Alto da Boa Vista et Santo Cristo, le stade disposait à l'origine d'une capacité de plus de 250.000 spectateurs, rabaissée, aujourd'hui, à 78.000 places.

 

Oscar Niemeyer finaliste en 1941…
Pour loger le plus possible de spectateurs, les architectes - Raphael Galvao, Pedro Paulo, Bernardes Bastos, Orlando Azevedo et Antonio Dias Carneiro - conçoivent à l'occasion de la première Coupe du Monde au Brésil une immense structure ovale de 317 x 279 m, culminant à 32 m. Une fosse de 3 mètres séparait d'ailleurs les 250.000 spectateurs de la pelouse. Et pour l'anecdote : le célèbre architecte brésilien Oscar Niemeyer figurait en 1941 parmi les trois finalistes sélectionnés pour créer ce nouveau stade à Rio de Janeiro. Son projet comprenait une arche métallique s'élevant au-dessus de l'ovale du stade et tendue de câbles qui lui donnaient l'air d'une harpe géante.

 

Découvrez la suite de l'article et le diaporama de la rénovation du stade Maracanã dès la page 2.

actionclactionfp