COMBUSTIBLES. Moins de deux ans avant que l'interdiction d'installer des chaudières au fioul utilisant un combustible 100% fossile n'entre en vigueur, la Fédération française des combustibles, carburants et chauffage (FF3C) présente son propre plan de déploiement d'un liquide d'origine biologique et renouvelable, le biofioul. Explications.


Une fois de plus, les industriels tentent de prendre les devants de la réglementation : moins de deux ans avant que l'interdiction d'installer des chaudières au fioul utilisant un combustible intégralement fossile n'entre en vigueur (1er janvier 2022), les professionnels indépendants de la distribution d'énergie hors-réseaux dévoile leur propre plan de déploiement du biofioul de chauffage. Le 27 juillet dernier, Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique, a effectivement annoncé la prohibition des appareils au fioul et au charbon dans les bâtiments neufs, et leur remplacement dans l'existant. Une décision qui a provoqué l'inquiétude des consommateurs mais aussi des industriels, et à la suite de laquelle le Gouvernement a précisé que seules les chaudières au fioul basées sur un combustible 100% fossile et générant des émissions de dioxyde de carbone supérieures à 250 g CO2e/kWh PCI seraient concernées par cette interdiction.

 

Ce qui signifie donc que les appareils recourant à un biocombustible renouvelable et ne dépassant pas ce seuil d'émissions pourront toujours être installés. C'est donc avec l'objectif de développer le marché du biofioul, un liquide de chauffage d'origine biologique et renouvelable, que la Fédération française des combustibles, carburants et chauffage (FF3C, qui regroupe aussi les entreprises du gasoil non-routier et du bois-énergie) a concocté un programme de consolidation de cette filière qui doit, progressivement, se substituer au fioul fossile. Des professionnels qui déplorent au passage l'absence de concertation avec les pouvoirs publics et qui se retrouvent forcés à accélérer leur calendrier initial, puisque la transition vers le biofioul était jusqu'alors prévue pour 2024.
Il vous reste 74% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp