CONJONCTURE. Les prix des logements anciens ont continué d'augmenter au troisième trimestre 2016, selon les indices Notaires-Insee publiés ce jeudi. L'institut note aussi un volume record des transactions, dépassant celui de début 2012. Détails.

Le prix des logements anciens confirment leur progression. Pour le troisième trimestre de suite, les prix augmentent sur un an de +1,7% par rapport au troisième trimestre 2015, soit une hausse plus forte que le trimestre précédent (+0,6%). Une augmentation particulièrement marqué pour les maisons (+2%). A titre de comparaison, les appartements ont augmenté de +1,4% au troisième trimestre 2016 par rapport au troisième trimestre 2015.

 

Des prix en hausse en Ile-de-France comme en région

 

En Ile-de France, les prix des logements anciens ont progressé de 0,9% de juillet à septembre comparé aux trois mois précédents, soit le même rythme qu'au deuxième trimestre, indiquent les notaires. Sur un an, cette hausse des prix s'amplifie : ils progressent dans la région de 2,2% au troisième trimestre, comparé à la même période un an plus tôt, une hausse qui s'accélère pour les appartements (+2,6%) mais concerne aussi les maisons (+1,2%). A Paris, la hausse des prix des appartements atteint même +3,6% au troisième trimestre, sur un an. En province, les prix des logements anciens progressent de 1,4% au troisième trimestre comparé au deuxième, qui avait marqué un léger repli.

 

Un volume de transactions record

 

Les notaires soulignent enfin que le volume annuel de transactions continue de croître au troisième trimestre 2016. Aisni, le nombre de transactions réalisées au cours des douze derniers mois est estimé à 838.000 en septembre 2016, contre 829 000 en juin. Il excède nettement le volume cumulé un an plus tôt (755.000 en septembre 2015). Ce volume de transactions dépasse même les niveaux historiques de 2006 et de début 2012.

actionclactionfp