RÉACTION. Le syndicat des volets et stores dénonce l'invisibilité des systèmes passifs qui favorisent le confort d'été dans l'aide gouvernementale MaPrimeRénov'. Il demande aux pouvoirs publics d'aller dans le sens de la réglementation en vigueur, en favorisant ces équipements, plutôt que la climatisation, énergivore.


Le rapport d'évaluation du Plan relance du gouvernement, publié en octobre par un comité d'évaluation indépendant, fait des émules. Ce travail, qui a pour but d'évaluer l'utilisation du budget du plan de relance, dont une partie a été affectée à MaPrimeRénov', est l'occasion pour les professionnels de la protection solaire de faire entendre leur voix. Ainsi, Hervé Lamy, délégué général du Groupement Actibaie (FFB), syndicat professionnel des filières portes, portails, stores et volets, dénonce auprès de Batiactu l'absence du dispositif des gestes destinés à améliorer le confort d'été ou à limiter le recours à la climatisation, possible grâce "aux volets et stores". "La climatisation est responsable de 5 % des émissions de gaz à effets de serre du bâtiment", nous rappelle-t-il, en se basant sur un rapport de l'Ademe daté de juin 2021.
Il vous reste 81% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp