La ligne 15 sud du Grand Paris Express reliant Noisy-Champs au Pont de Sèvres devrait voir le jour en 2022 au lieu de 2020, a annoncé ce mardi 28 avril la Société du Grand Paris (SGP). Concernant la ligne 11, la Ville de Paris, accusée par la RATP de ne pas avoir "amené sa part" du financement des travaux, a précisé qu'elle n'entendait pas "financer des infrastructures en dehors de son territoire".

Deux nouvelles contrariétés pour la Société du Grand Paris. La première concerne la future ligne 15 du Grand Paris : dans un entretien à la lettre spécialisée Mobilettre, Philippe Yvin, président de la SGP, a signalé mardi 28 avril, que cette infrastructure verra le jour en 2022 au lieu de 2020. Les premiers travaux de génie civil doivent, eux, démarrer fin 2016.

"Nous venons de transmettre l'avant-projet au Stif (Ndlr: Syndicat des transports en Ile-de-France.(...) C'est l'occasion de préciser le calendrier de réalisation qui donne une estimation de mise en service à la fin 2022",
a indiqué Philippe Yvin. Ce dernier a justifié ces deux années de retard par la nécessité d'"un peu plus de temps d'études, l'optimisation de la phase achats pour permettre aux entreprises de génie civil de répondre à ces appels d'offre complexes dans les meilleures conditions et l'allongement de la phase de travaux."

 

Avant de conclure : "Avec la ligne 15 sud, ce sont 33 kilomètres et seize gares que nous allons réaliser d'une traite. C'est une première en France." Son coût est estimé 8% (400 millions d'euros) de plus que l'évaluation initiale, autour de 5 milliards d'euros.

Prolongement du métro ligne 11: Paris veut limiter sa part

Autre mauvaise nouvelle pour le Grand Paris Express : le prolongement de la ligne 11 que la Ville de Paris compte sa limiter sa contribution financière. Accusée par la RATP de ne pas avoir "amené sa part" du financement des travaux de prolongement de la ligne 11 du métro, elle a précisé vendredi dernier qu'elle n'entendait pas "financer des infrastructures en dehors de son territoire", et qu'elle limiterait sa contribution à 11 millions d'euros. Pour rappel, le PDG de la RATP, Pierre Mongin, s'était dit "inquiet" pour le prolongement de la ligne 11 "car le financement n'est pas bouclé". Dans le détail, ce contrat de plan Etat-région (CPER) 2015-2020 prévoit de financer ces travaux d'un coût total de 1,275 milliard à hauteur de 900 millions d'euros. Le CPER prévoit que la région Ile-de-France prenne à sa charge 348 millions d'euros, l'Etat 149, la Société du Grand Paris 240, le reste (163 millions d'euros) étant à la charge de la RATP et des autres collectivités.

actionclactionfp