SANTE. Le ministère du Travail a annoncé une série de mesures pour déployer plus massivement la vaccination en milieu professionnel. Différents vaccins seront disponibles pour les salariés.

La vaccination contre le Covid-19 s'accélère partout en France et même… en entreprise. De nouvelles mesures ont été prises par le gouvernement pour renforcer la vaccination au sein de la sphère professionnelle. Élisabeth Borne, ministre chargée du Travail et Laurent Pietraszewski, secrétaire d'État chargé des Retraites et de la Santé au travail, ont annoncé le 5 mai, lors d'une visite au sein du service de santé au travail du groupe Safran, dans les Yvelines, que 100.000 doses d'AstraZeneca seront fournies à la médecine du travail dès ce mois-ci.

 

Une vingtaine de services de santé au travail, dont de grandes entreprises et de services de santé interentreprises qui disposent du matériel nécessaire à la conservation des vaccins Pfizer ou Moderna, vont mener une expérimentation dans les prochains jours. "L'approvisionnement des services de santé au travail pourra se faire par un circuit plus direct et simplifié", a précisé le ministère du Travail, dans un communiqué.

 

Des infirmiers et médecins du travail mobilisés

 

"Comme les organisations syndicales et patronales, je souhaite que les entreprises et la médecine du travail jouent pleinement leur rôle dans la stratégie de vaccination contre la Covid-19 comme elles le font chaque année pour la grippe. Ces nouveautés sont importantes car elles vont permettre à la vaccination en entreprise de monter en puissance en vue de l'ouverture du vaccin à la population générale à partir du 15 juin", a déclaré Élisabeth Borne.

 

Pour Laurent Pietraszewski, ce dispositif facilitera l'accès des salariés à la vaccination. "Les services de santé au travail ont la confiance des salariés et permettent une vaccination sur le temps et le lieu de travail ou à proximité", a-t-il ajouté.

 

La vaccination est, depuis peu, autorisée pour les personnes âgées de plus de 18 ans ayant une comorbidité et sera prochainement disponible à tous les plus de 50 ans. Selon le gouvernement, 520.000 injections ont été réalisées, dont près de 63.500 en service de santé au travail auprès des salariés volontaires âgés de plus de 55 ans. Au total, ce sont plus de 2.600 médecins et infirmiers du travail qui sont mobilisés.

actionclactionfp