Le réseau français du bâtiment et de l'aménagement durables, France GBC, et l'association HQE annoncent qu'ils souhaitent "joindre leurs forces" afin de poursuivre leur développement et promouvoir les questions environnementales auprès des métiers du bâtiment, des travaux publics et de l'urbanisme.

Les deux associations France GBC et HQE souhaitent s'unir : elles soumettront un projet de fusion à leurs adhérents, lors d'assemblées générales extraordinaires, le 21 juin 2016. Ce rapprochement, souhaité par les deux parties, leur permettra de "joindre leurs forces afin de franchir une nouvelle étape au service du développement durable dans les métiers du bâtiment, de l'aménagement et des infrastructures", précisent-elles.

 

La nouvelle entité qui émergera de cette fusion disposera, selon ses promoteurs, de deux atouts majeurs : "La reconnaissance de membre français établi du World Green Building Council (association mondiale fondée en 2002 regroupant des professionnels de la construction durable de plus de 100 pays) et les outils HQE". Elle profitera ainsi de moyens renforcés afin d'atteindre ses objectifs en France ou à l'international. Méka Brunel, la présidente de France GBC, identifie des "synergies évidentes entre les deux organisations" et prévoit "d'amplifier l'aura et l'action en place, de part et d'autre". Son alter-ego de l'association HQE, Michel Havard, déclare quant à lui : "Pour être à la hauteur des défis qui s'imposent à nous dans cette période de transition et de compétition internationale, nous avons le devoir d'agir de concert".

 

L'association HQE, fondée en 1996 et reconnue d'utilité publique en 2004, regroupe une centaine de membres différents (sociétés, collectivités, fédérations, associations ou individus) tous engagés dans la construction durable, à l'échelle du bâtiment ou de la ville. De son côté, le réseau France GBC, est beaucoup plus récent, puisqu'il a été créé à la fin de 2010. Il se définit comme "une plateforme d'échanges, un lieu de synthèse et de lobbying", qui lui aussi "réunit toutes les composantes du secteur : associations, fédérations professionnelles, entreprises de la maîtrise d'ouvrage et de la maîtrise d'œuvre, constructeurs, industriels, experts, investisseurs, utilisateurs, exploitants des bâtiments résidentiels et tertiaires".

actionclactionfp