REPORTAGE. La Ville de Paris a inauguré la première forêt urbaine dans le sud de la ville. L'espace densément planté devrait réduire de quatre degrés la température de la zone.

Un grand talus, et 470 arbres, entourés par de nombreux immeubles. Dans le XIVe arrondissement de Paris, une première forêt urbaine est sortie de terre. Des chênes pédonculés, des merisiers et des charmes communs cohabitent avec des essences méditerranéennes, dont des métaséquoias, dans ce nouvel espace. Au total, 4.000 m² de pleine terre ont été végétalisés. La forêt, non clôturée, s'accompagne d'une clairière où ont été installés des bancs et des brumisateurs.

 

Six mois après les premières plantations, la place de la Catalogne, anciennement un rond-point très minéral, s'est métamorphosée. La Ville de Paris avait lancé un projet de transformation de cette zone de la ville, qui répond aux ambitions de la municipalité de s'adapter et de lutter contre le dérèglement climatique et l'érosion de la biodiversité. Un grand plan de végétalisation des rues et des places est ainsi mené depuis plusieurs années. Le "plan arbre", adopté en 2021, vise à créer quatre forêts urbaines.

 

Retour sur les travaux menés

 

Dix millions d'euros, pour l'étude et les travaux, ont été investis dans ce projet. Des travaux de préfiguration ont été menés entre avril et août 2022, avant que le chantier ne démarre en janvier 2023. Une fontaine a été déconstruite, la rue du Château est devenue piétonne, une piste cyclable a été prolongée et la place de la Catalogne réaménagée, permettant la plantation d'arbres et de végétaux.

 

Paris forêt urbaine place de la Catalogne Anne Hidalgo
Des essences d'Ile-de-France et de Méditerranée ont été plantées. © L-A F. pour Batiactu

 

"Nous avons sélectionné des essences indigènes d'Ile-de-France et du sud de la France pour s'adapter au réchauffement climatique et aux grandes sécheresses", raconte Thibaut Coursiers, chef de projets à la direction des espaces verts de la Ville de Paris, lors de l'inauguration le 12 juin 2024. C'est, en effet, les équipes internes à la Ville qui ont dessiné ce projet, en s'inspirant des travaux du paysagiste Michel Desvigne.

 

Une solution écologique

 

"C'est un plus indéniable pour les habitants du XIVe arrondissement, les citadins ont besoin de verdure", affirme la maire de Paris, Anne Hidalgo. Ces forêts urbaines sont "cruciales" pour lutter contre le dérèglement climatique, estime la mairie. Elles permettent de générer "des îlots de fraîcheur" en ville, "grâce à l'humidité de leur végétation" et réduire la pollution atmosphérique.

 

"La réduction des températures sur cette place devrait être de l'ordre de quatre degrés avec cette forêt", chiffre Christophe Najdovski, adjoint à la maire de Paris en charge de la végétalisation de l'espace public, des espaces verts, de la biodiversité et de la condition animale. L'homme se réjouit de voir un espace autrefois "inhospitalier" devenir un "îlot de fraîcheur".

 

Paris forêt urbaine place de la Catalogne Anne Hidalgo
La maire de Paris, Anne Hidalgo, était présente, avec certains de ses adjoints, à l'inauguration de la forêt urbaine dans le XIVe arrondissement de Paris. © L-A F. pour Batiactu

 

Rendre les territoires "vivables"

 

Trois autres forêts urbaines verront le jour à Paris, dont une en 2024, nommée Bois de Charonne, dans le XXe arrondissement, et Colonel Fabien, à cheval entre le Xe et XIXe arrondissement, en 2025. L'édile voit ces espaces plantés comme une "nouvelle esthétique urbaine". "Ils sont indispensables dans les années à venir pour vivre dans des villes si minérales telles que Paris."

 

Une idée que partage son adjoint, Christophe Najdovski. "Les villes se doivent de végétaliser massivement pour rendre les territoires vivables et agréables." La capitale n'est pas la première à avoir aménagé un tel espace. D'autres collectivités se sont emparées de cette solution, à l'instar de Toulouse, Bordeaux ou Metz.

 

 

actionclactionfp