CONCOURS. Le concours Batissiel change de forme, fraîchement nommé concours "Batissiel Plus", la formule s'ouvre désormais aux étudiants dans le supérieur, en complément des collégiens et des lycéens. Cette année, la démarche porte sur les territoires intelligents, durables et connectés.

Le concours Batissiel présente pour son édition 2017-2018 une formule renouvelée. Désormais, nommé "Batissiel Plus", la démarche porte à présent sur les territoires intelligents, durables et connectés et s'ouvre aux étudiants dans l'enseignement supérieur, en plus des élèves des collèges et lycées. Encadrés par leurs professeurs, les élèves et étudiants sont appelés à mener une réflexion collective autour de l'aménagement des territoires et des enjeux de construction. Cela permet d'encourager la créativité d'équipe et de transposer un projet sous une forme concrète et réalisable.

 

"Ce concours apporte une contribution à l'enseignement, à l'orientation et à la citoyenneté des élèves et des étudiants, en les sensibilisant aux territoires intelligents et au concept plus général de développement durable", indique un communiqué d'avril 2018. Il y est également ajouté que le concours "permet, aussi, aux candidats de renforcer leurs connaissances dans des domaines tels que la technologie, les sciences, les mathématiques, le français, l'histoire, les arts plastiques et de faire ainsi le lien entre les matières enseignées et leurs applications concrètes sur le terrain, espérant ainsi éveiller quelques vocations ou en conforter d'autres".

 

La finale au Parlement européen

 

Fruit d'un partenariat entre le Ministère de l'Éducation nationale et des professionnels du bâtiment, comme la FFB, l'Ademe, CCCA-BTP, la fondation École Française du Béton et la fondation Excellence SMA, le concours Batissiel Plus répartit les projets selon le niveau de connaissances des élèves. Ils sont au total plus de 3.500 engagés dans l'édition 2017-2018 du concours dans les quatre catégories : "collèges, pro, lycée et sup". Chacune d'entre elle sera évaluée par un jury distinct, composés de représentants du Ministère de l'Éducation nationale, de professeurs et de professionnels de la construction.

 

Les projets doivent répondre aux problématiques posées par l'évolution d'un territoire intelligent, durable et connecté. Pour cela, les organisateurs ont donné les thèmes suivant : "le logement ; la mobilité et les déplacements ; les activités humaines (culture, santé, etc) ; la préservation de l'environnement, y compris la gestion de l'eau et des déchets ; et les énergies, locales et renouvelables". Les académies désigneront les projets gagnants dans chaque catégorie. Ces derniers participeront alors à un "Grand Oral" durant la finale nationale qui se tiendra au Parlement européen de Strasbourg, le 6 juin 2018, afin de désigner les lauréats.

actionclactionfp