DÉFAILLANCE. La chute du groupe d'assurance néo-zélandais CBL entraîne dans son sillage la mise en liquidation du courtier en assurances Alpha, basé au Danemark, actif sur le marché français de l'assurance-construction.

"Le 4 mars 2018, l'autorité de contrôle financier danoise a ordonné à la société Alpha insurance de ne plus souscrire de nouveaux contrats, incluant le renouvellement des contrats existants." L'information a été publiée sur le site de l'organisme, au lendemain de la décision.

 

Alpha a réagi en publiant un communiqué sur son site internet. La société explique que cette situation est le résultat de la mise en liquidation du groupe CBL, basé en Nouvelle-Zélande, l'un de ses principaux partenaires. "La compagnie est solvable, et nous nous attendons à ce que tous nos engagements présents et futurs soient maintenus. Toutes les demandes d'indemnisation et les attestations d'assurance seront honorées jusqu'à leur expiration", peut-on aussi y lire.

 


"La compagnie est solvable"

 

Alpha était notamment actif sur le marché français de l'assurance-construction. D'après le journal Insurance times, CBL insurance avait largement sous-provisionné l'activité d'Alpha en France. "Quand les autorités danoises l'ont découvert, ils ont ordonné à Alpha en juillet dernier de muscler leurs réserves", affirme Insurance times. Chose qui n'a visiblement pas été faite.

 

Pour rappel, le courtier en assurances SFS traverse également une crise, et est actuellement à la recherche de repreneurs. Comme Alpha, il s'agit d'une société agissant en libre prestation de service, c'est-à-dire depuis un pays appartenant à l'Espace économique européen.

actionclactionfp