RÉNOVATION ENERGETIQUE. La cinquième période des certificats d'économie d'énergie (CEE) débute en 2022. Lors des rencontres CEE organisées par l'Ademe, l'administration a tenu à faire passer un message clair : les professionnels seront beaucoup plus mis au défi que lors de la quatrième période pour atteindre l'objectif.


"Difficile." Le mot a été prononcé à des nombreuses reprises par Olivier David, chef du service climat et efficacité énergétique à la direction générale de l'énergie et du climat (DGEC), au sujet de la cinquième période des certificats d'économie d'énergie (la P5, 2022-2025). Il s'est exprimé en introduction du colloque organisé par l'Ademe, à la Cité des sciences et de l'industrie (Paris) , ce 1er décembre 2021, établissant un bilan de la quatrième période qui s'achève, et évoquant les grandes lignes de la prochaine. Et les difficultés s'amassent à un point tel que pour la première fois, l'État reconnaît qu'il n'est pas absolument certain que les objectifs pour la P5 seront bien atteints.
Il vous reste 82% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp