Matériau sain issu du calcaire, la chaux fait partie du patrimoine français depuis des siècles. Elément de base de la construction traditionnelle, elle fait aujourd'hui son grand retour à travers la décoration, mais surtout la préservation et la restauration des bâtiments anciens. Retour sur les caractéristiques et les utilisations de cette solution.

Immaculée, la chaux constitue un véritable symbole des maisons typiques espagnoles et portugaises. Impossible de ne pas tomber sous le charme des petits villages pittoresques blanchis par cette matière d'origine calcaire. Connue pour ses applications dans le secteur de la construction, son utilisation ne date pas d'hier.

 

Tout commence avec l'apparition du feu. En effet, par la chaleur, les pierres utilisées pour le foyer sont désagrégées puis liées avec l'eau pour enfin durcir au contact de l'air. Le principe de la chaux est bien là ! Mais ce sont réellement les Romains qui ont su développer les premiers mortiers afin de bâtir des ouvrages tels que des routes, des aqueducs… Parmi les monuments les plus emblématiques, on peut citer le célèbre pont du Gard et la Maison Carrée de Nîmes.

 

Le matériau est donc devenu indispensable à la construction durant des décennies jusqu'à l'arrivée du ciment au milieu du XIXe siècle. Si la chaux a été oubliée pendant quelques temps, elle semble trouver aujourd'hui un second souffle grâce au chantier de préservation et aux projets de restauration du patrimoine. En effet, sa faible résistance lui assure une souplesse nécessaire au suivi des mouvements du bâti ancien et sa perméabilité à la vapeur d'eau facilite la régulation de l'humidité pour les travaux de maçonnerie des matériaux traditionnels. En outre, l'avènement de la décoration a également permis de redécouvrir les atouts esthétiques de cette solution, notamment à travers la réalisation de finitions, peinture et badigeon. Et preuve de son grand retour, le groupe Lafarge lance au mois de mars la chaux hydraulique, Nathural™ destinée principalement aux travaux de rénovation (rejointoiement et enduits de finition) et aux applications intérieures.

Plusieurs types de chaux

Toutefois, impossible de parler de la chaux sans distinguer plusieurs catégories : les chaux aériennes fabriquées à base de calcaire pur (>90%), les chaux hydrauliques naturelles (NHL) à base de calcaire plus ou moins argileux ou siliceux et les chaux hydrauliques (HL) issues du mélange de chaux aériennes ou hydrauliques naturelles avec du clinker, du ciment ou des adjuvants… Si les qualités de la chaux ne sont plus à prouver dans la construction, d'autres secteurs, moins connus, les exploitent également. Par exemple, en agriculture, la chaux est utilisée comme amendement pour corriger l'acidité des sols, dans le secteur industriel, elle intervient dans la fabrication de pâte à papier, le traitement des déchets, de l'eau, des boues… Plus étonnant, elle peut jouer le rôle de désinfectant pour limiter la propagation de virus comme la grippe aviaire ou la fièvre aphteuse. D'ailleurs, l'Union des producteurs de chaux souligne que des recherches conduites par l'Institut Pasteur de Lille ont démontré que la chaux inactivait le virus H5N1 en moins de 5 minutes à 4 °C. Avec autant de qualités et de propriétés, nul doute que la chaux recèle encore de nombreux secrets à découvrir… Alors chaux devant !

 

Source : L'union des producteurs de chaux - guilde des métiers de la chaux

 


Principales solutions
Les chaux aériennes : Lorsque le calcaire utilisé est pur ou quasiment pur, la chaux est dite aerienne; elle fait sa prise uniquement a l'air. Ses caractéristiques : sa grande souplesse. Son utilisation pour les badigeons due a son unique prise a l'air (tant qu'elle est dans l'eau, elle ne prend pas). Sa neutralité de couleur.

 

Les chaux hydrauliques naturelles : Une chaux est dite hydraulique naturelle lorsque le calcaire contient un maximum de 20% d'argile, silice ou d'oxyde de magnesium. Elle effectue sa prise en partie sous l'action de l'eau, d'ou le terme hydraulique de par sa faible composition d'argile, mais aussi sous l'action de l'air puisqu'elle comporte un minimum de 80% de chaux aérienne. Ses caractéristiques : souplesse, facilité d'application.

 

Source : http://www.culture.gouv.fr

actionclactionfp

Chaux

Chaux
Chaux © Lafarge
La chaux est un liant. Elle est issue du calcaire. Il existe plusieurs types de chaux dont les chaux aériennes fabriquées à base de calcaire pur et les chaux hydrauliques naturelles (NHL) à base de calcaire plus ou moins argileux ou siliceux.

 

Ci-dessus : la chaux hydraulique Nathural™ que lancera Lafarge au mois de mars.

Maison Carrée à Nîmes

Maison carrée
Maison carrée © C.Recoura
La chaux est un des matériaux les plus anciens. La Maison Carrée de Nîmes a été édifié au début du Ier siècle.

Le Pont du gard

Pont du gard
Pont du gard © Yann de Fareins /Etablissement Public du Pont du G
Le pont du Gard est aussi construit avec de la chaux.

Village portugais

Chaux
Chaux © CG
De nombreuses maisons de petits villages au Portugal sont encore blanchies à la chaux.

Domaine de la Coquillade (84)

Domaine de la coquillade
Domaine de la coquillade © DR
Exemple de restauration à la chaux hydraulique.

Eglise du Paron (89)

Eglise du paron
Eglise du paron © DR
La chaux est un matériau souvent utilisé pour la restauration du bâti ancien. Elle est, entre autres, appréciée pour sa souplesse sur le suivi des mouvements du bâti ancien.

Lycée Jacques Amyot à Auxerre (83)

Lycée auxerre
Lycée auxerre © DR
Enduire, maçonner... la chaux est utilisée pour de nombreux travaux de rénovation.

Décoration

Décorer
Décorer © F. Gallo - G.Capgras et BCB
Ici, on peut voir plusieurs exemples de décoration à la chaux aérienne.

 

Source : entreprise BCB.

Enduit chaux

Enduit chaux
Enduit chaux © DR
Application de la chaux - Enduit

Geste éponge

Geste eponge
Geste eponge © DR
La chaux est un produit facile à mettre en oeuvre. Elle est utilisée comme un enduit de finition mais elle sert aussi comme enduit de rejointoiement.

Geste truelle

Geste truelle
Geste truelle © DR