Effectivement, à une chaussée de la Seine, sur un "terrain inondable", on découvre un programme dense, comprenant une église orthodoxe, un centre paroissial intégrant un auditorium de 200 places, une école franco-russe et un centre culturel avec librairie et salles d'exposition. Justement, sur cette zone inondable, les concepteurs n'ont pas hésité à rehausser les bâtiments et installer des fondations et premiers pieux jusqu'à 35 mètres de profondeur. L'objectif a été clair d'entrée et aujourd'hui réussi : couler des voiles de béton en une seule levée de 17,10 mètres.

 

"L'ensemble architectural inclura quatre bâtiments dont 3 R+3 qui ne dépasseront pas les 18 mètres", nous avait d'ailleurs souligné l'architecte Jean-Michel Wilmotte, fin connaisseur de la Russie. A noter que l'église sera surmontée d'une croix qui culminera à 35,85 mètres de hauteur.

actioncl