ÉNERGIE. Alors qu'une deuxième période de canicule est attendue pour la fin de la semaine, le réseau de transport d'électricité (RTE) s'attend à un nouveau pic de consommation. Mais pas d'inquiétude, la production sera suffisante pour répondre aux besoins de fraîcheur.

Lorsque le climat fait des siennes, la consommation électrique augmente. A l'approche d'une deuxième période de canicule en l'espace d'un mois, le réseau de transport d'électricité (RTE) anticipe un nouveau pic de consommation pour ce jeudi 25 juillet 2019 à 13h, qui se situerait autour de 59.000 MW. Cependant, tout va bien, RTE affirme que la production disponible est suffisante, avec 68.000 MW à disposition : "Dont 38.000 MW de nucléaire,  2.500 MW d'éolien, 6.000 MW de photovoltaïque, 11.000 MW d'hydraulique et 6.000 MW de gaz, 4.500 MW d'autres sources de production thermique", selon l'organisation.

 

Lors des épisodes caniculaires, RTE observe une hausse de 500 MW de la consommation par degré au dessus des moyennes de saison, soit l'équivalent des besoins de la ville de Bordeaux. Afin de limiter les impacts de cette période sur la facture et sur l'environnement, l'organisme rappelle certains gestes simples : "Éteindre les appareils en veille, déconnecter son téléphone de son chargeur lorsqu'il est totalement chargé, activer la touche "éco" de son lave-linge et de son lave-vaisselle, limiter l'envoi d'e-mails avec des pièces jointes trop lourdes et ne pas laisser les réfrigérateurs ou congélateurs ouverts trop longtemps".

actionclactionfp