Transformer des bureaux en logements : le concept n'est pas nouveau mais il séduit un nombre grandissant de la population qui peut ainsi cumuler, au sein d'un lieu particulièrement spacieux, travail et habitat.

Le travail à domicile est le lot d'un grand nombre de professions. Mais les volumes des logements ne sont pas toujours appropriés aux activités professionnelles : « Les professions libérales, les artistes et les travailleurs indépendants, notamment, ont des besoins auxquels l'habitat urbain traditionnel ne répond pas », explique Jérôme Bouchet, architecte de l'agence Lab123. Conscient de cette problématique, le cabinet s'est spécialisé dans les programmes mixes pour permettre aux acquéreurs de travailler et de vivre dans la même enceinte, à l'image de leur dernier immeuble rénové à Bagnolet (93).

 

La rénovation
Pour rendre l'immeuble tertiaire habitable, une partie des bureaux a été réhabilitée : « Des chapes flottantes ont été coulées sur l'ensemble des planchers afin d'améliorer l'isolation phonique, souligne Jérôme Bouchet. Les structures verticales du rez-de-chaussée ont été renforcées et les cloisons séparatives des 18 lots réalisées en 'Placostyl' pour ne pas surcharger le bâtiment ».

 

Concernant les parties communes, l'ascenseur et l'escalier ont été rénovés : « le noyau des circulations verticales a été démoli et reconstruit pour mettre l'escalier à l'abri des fumées et créer une ventilation haute pour le parking en sous-sol », ajoute Jérôme Bouchet. Sur les terrasses, des jardinières plantées de bambous ont été disposées pour apporter une touche de vert tout en assurant la protection visuelle.

 

Une volumétrie généreuse
Pour permettre aux propriétaires et aux locataires d'évoluer dans des volumes conséquents, l'ensemble du bâtiment a été purgé de ses anciennes cloisons. Les doublages, menuiseries, revêtements et réseaux d'origine ont notamment été retirés des pièces.

 

A l'extérieur, la cour a été dégagée des constructions parasites : « La coursive et les trois terrasses du premier étage ont été montées sur des poteaux inclinés et articulés pour ne pas surcharger le plancher haut du sous-sol », précise Jérôme Bouchet.

 

Au final, l'espace commun est plus facilement accessible aux habitants, et selon l'agence d'architecture Lab123, « plus appropriable » pour l'ensemble des activités qu'elles soient d'ordre professionnel ou privé.

 


Fiche technique :
Maîtrise d'ouvrage : SCI 90 Victor Hugo - Louis Schneider
Maîtrise d'œuvre : Lab 123- Bouchet Fénelon Rouart
Coût des travaux : 1.750.000€ (HT)
1.681 m² habitables (1.950 m² SHON)

actionclactionfp

Croquis

croquis immeuble logements
croquis immeuble logements © Lab 123
Croquis de l'immeuble de logements destiné à conserver l'infrastructure du bâtiment d'origine tout en s'adaptant aux activités professionnelles à domicile.

Avant

Immeuble de bureaux
Immeuble de bureaux © Lab 123
L'immeuble de bureaux ayant subi de nombreuses transformations parasites, la réhabilitation va consister à retrouver l'ossature d'origine et dégager des espaces.

Après

Immeuble de logements
Immeuble de logements © Lab 123
La coursive et les trois terrasses du premier étage s'appuient sur des poteaux inclinés et articulés: la cour est dégagée, l'étanchéité préservée et le plancher du haut du sous-sol n'est pas surchargé.

Coursive en acier

Immeuble de logements
Immeuble de logements © Lab 123
Les lots sont redistribués par la coursive extérieure en acier galvanisé.

Bâtiment purgé

Sous-sol en travaux
Sous-sol en travaux © Lab 123
L'ensemble du bâtiment a été totalement purgé des anciennes cloisons, doublages, menuiseries revêtements et réseaux.

Végétation

Terrasse bambou
Terrasse bambou © Lab 123
Le toit terrasse et la cour sont végétalisés par des jardinières.

Bambous

Bambous
Bambous © Lab 123
Les jardinières en toiture plantées de bambous, forment garde-corps et protections visuelles.

Escalier

Escalier coloré
Escalier coloré © Lab 123
Le noyau des circulations verticales (ascenceur et escalier) a été démoli et reconstruit pour mettre l'escalier à l'abri des fumées, et créer une ventilation haute pour le parking en sous-sol.

Cour dégagée

Cour
Cour © Lab 123
Au final, la cour est totalement dégagée des constructions parasites.